Modern technology gives us many things.

DJ Arafat condamné à 12 mois de prison…Un mandat d’arrêt lancé

Le verdict vient de tomber. DJ Arafat a été condamné par la justice ivoirienne à 12 mois de prison ferme assorti d’une amende de 20 millions F Cfa, selon une source judiciaire confirmée par Hervé Naï, le plaignant.

La sentence est tombée. Arafat qui devra purger une peine d’emprisonnement de 12 mois ferme avec une amende de 20 millions F Cfa de dommages et intérêts à payer à la partie plaignante. Le tribunal d’Abidjan Plateau a rendu son verdict ce vendredi 25 mai sur cette affaire qui a connu environ quatre procès.

La star du coupé-décalé (rythme urbain ivoirien) a écopé d’un an d’emprisonnement pour coup et blessure volontaire et torture. Il est accusé d’avoir frappé puis torturé l’un de ses danseurs, en l’occurrence Hervé Naï qui a d’ailleurs porté plainte et s’est constitué partie civile

À sa dernière audience, le Procureur avait requis 50 millions F Cfa de dommages et intérêts et 12 mois de prison ferme. L’amende a été réduite de 30 millions F Cfa, mais DJ Arafat devra vivre de près l’univers carcéral. Bien que loin de la Côte d’Ivoire, la justice ivoirienne a pris des dispositions contraignantes pour que le chanteur puisse purger sa peine. « Un mandat d’arrêt à effet immédiat » a aussitôt été lancé contre lui. Cette condamnation a été saluée par la partie plaignante qui s’est réjouie de ce que justice ait été faite.

Faut-il le rappeler, Dj Arafat a été traduit au tribunal suite à la bastonnade de l’un de ses danseurs dont le père Hervé Naï, a exigé justice pour l’humiliation subie par son fils.

Les commentaires sont fermés.