Modern technology gives us many things.

Des Sénégalais déboursent entre 12 et 20 milliards CFA pour des propriétés à Londres

Ce ne sont plus les milliardaires russes ou ukrainiens uniquement qui investissent dans les maisons haut de gamme de Londres, la capitale britannique. Une nouvelle vague d’oligarques africains suit leurs traces, acquérant des propriétés de luxe dans certains des quartiers les plus huppés de Londres, selon une récente étude. D’après le quotidien The Guardian, basé à Londres, six pays africains que sont le Nigeria, le Ghana, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Cameroun et le Sénégal ont vu certains de leurs ressortissants dépenser un total de 600 millions de livres (500 milliards CFA) en immobilier résidentiel de luxe à Londres au cours des trois dernières années. Ils représentent aujourd’hui 5% en valeur de toutes les ventes de résidences haut de gamme à Londres, contre 2% en 2012, selon les chiffres du premier spécialiste de l’immobilier, Beauchamp Estates. Si parmi ces pays cités le Sénégal semble être le moins gâté par dame Nature, ce qui a poussé de riches Sénégalais à investir leur argent hors de leur pays depuis 2012 et l’arrivée du régime de la seconde alternance pourrait bien trouver raison dans la traque des biens supposés mal acquis, au Sénégal et en France, mais aussi dans le travail de contrôle des flux financiers mené par la Centif. En tout cas, les achats effectués par ces riches venus du continent noir sont concentrés sur le “Triangle de platine” de Mayfair, Belgravia et Knightsbridge, pour des prix variant entre 15 millions £ (12 milliards CFA) et 25 millions £ (20 milliards CFA).

Les commentaires sont fermés.