Modern technology gives us many things.

La créatrice de #balancetonporc attaquée en justice

La journaliste Sandra Muller est poursuivie pour diffamation.

En octobre dernier, dans la foulée du scandale Weinstein qui a ébranlé Hollywood, la journaliste française Sandra Muller avait lancé le hashtag “Balance ton porc” afin de dénoncer le harcèlement sexuel. Elle avait invité les internautes à partager “un harceleur sexuel [qu’ils ont] connu dans [leur], en donnant “le nom et les détails”. Pour montrer l’exemple, elle avait ensuite relaté des propos tenus par Eric Brion, ex-patron d’Equidia: “Tu as des gros seins. Tu es mon type de femme. Je vais te faire jouir toute la nuit”.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la journaliste a annoncé qu’Eric Brion a décidé de l’attaquer en justice pour diffamation. “Une assignation m’a été délivrée, dans laquelle Monsieur Brion réclame notamment 50.000 euros de dommages et intérêts pour diffamation, des publications judiciaires et 10.000 euros de frais d’avocat”, explique Sandra Muller dans un communiqué publié sur Facebook.

Elle ajoute qu’elle ne se laissera pas démonter par cette attaque: “J’irai au bout de ce combat avec l’aide de mon avocat et j’espère que ce procès sera l’occasion de porter un véritable débat sur les moyens de lutter contre le harcèlement sexuel”, a-t-elle ajouté.

Suite aux accusations de Sandra Muller, Eric Brion avait présenté ses excuses dans les colonnes du Monde en décembre dernier. Il avait reconnu avoir tenu des propos déplacés “à une seule reprise” lors d’une soirée. “Je réclame le droit à la vérité et à la nuance (…) Je ne veux certainement pas me disculper de ma goujaterie d’alors. Je lui réitère ici mes excuses”, avait-il déclaré.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.