Pour un découvert de plus de 3 millions de nos francs, Coumba Gawlo Seck a été traduite en justice par la banque internationale pour le commerce et l’industrie au Sénégal (BICIS). Cette affaire, selon « les Echos » repris par Dakaractu, a atterri devant le juge civil qui a condamné l’artiste chanteuse à payer 500.000 francs en sus du préjudice. Coumba Gawlo avait interjeté appel, l’affaire revient le 7 décembre prochain devant le juge du second degré.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here