Modern technology gives us many things.

La Côte d’Ivoire interdit la vente des cartes Sim dans les rues

L’information a été lancée ce lundi 29 janvier lors d’une conférence de presse au cabinet du ministre de l’Economie numérique, de la poste et de la communication, Bruno Koné. Toutes les cartes Sim vendues dans les rues doivent être saisies, à ainsi ordonné Bruno Koné.

L’objectif de cette décision est de veiller à ne pas fragiliser l’opération d’identification en cours en Côte d’Ivoire. Le ministre de l’Economie numérique, de la poste et de la communication a « invité les forces de l’ordre et l’autorité de régulation du secteur à engager des opérations de saisie de toute les cartes Sim vendues dans les rues ». « Je les invite également à rechercher/déterminer les auteurs et complices de ces infractions et à leur appliquer la rigueur de la loi », a exhorté le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement.

Seulement les agences et les revendeurs agréés

Il a également encouragé les abonnés et les utilisateurs des services de télécommunications à se procurer les cartes Sim et à faire leur identification dans les agences Moov, MTN et Orange ou chez les revendeurs agréés.

Les cartes Sim sont vendus dans presque toutes les rues de la capitale économique ivoirienne, ainsi qu’à l’intérieur du pays. Les vendeurs les identifient ensuite les revendent. Ainsi, lorsqu’une personne achète une de ses puces, elle n’est pas identifiée à son nom.

« J’invite tous les Ivoiriens et toutes les personnes vivant en Côte d’Ivoire qui utilisent les services de Télécommunications/Tic à se faire identifier suivant les règles et principes prévus par le décret du 22 mars 2017 », a exhorté Bruno Koné. « Il s’agit d’une action de l’Etat de Côte d’Ivoire au service de l’intérêt général dont la réussite dépend de tout un chacun », a conclu Bruno Koné.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.