Modern technology gives us many things.

Côte d’Ivoire…Cet artiste demande “Pardon” au ministre de la Culture

Poursuivi en justice, Pat Sacko «demande pardon» au ministre Bandaman

Poursuivi en justice, l’artiste-chanteur ivoirien, Hugues Patrick Ossohou dit Pat Sacko a «demandé pardon» jeudi au ministre ivoirien de la culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandaman estimant qu’il a fait une «erreur» en l’accusant de recevoir indûment 15 millions FCFA par répartition du Bureau ivoirien du droit d’auteur (BURIDA), l’institution de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins dans le pays, a-t-on constaté sur place.

Sacko a fait ce mea-culpa lors d’une rencontre avec le ministre Bandaman qui l’a reçu à son cabinet dans le quartier administratif d’Abidjan en présence  du chef du village d’Anoumabo (village situé à Marcory dans le Sud d’Abidjan) et  de plusieurs figures de proue du showbiz ivoirien dont Angelo Kabila, Fadiga De Milano, Barthélémy Inabo et surtout le leader du célèbre groupe musical ivoirien Magic System, Traoré Salif dit A’Salfo,  qui a mené la médiation entre l’artiste Zouglou (genre musical populaire et urbain) et le ministre.

Il y a quelques semaines, dans une publication sur les réseaux sociaux, le Zouglouman Pat Sacko accusait notamment le ministre Maurice Bandaman de recevoir indûment « 15 millions FCFA par répartition du BURIDA alors que le créateur de cet argent se meurt »

Les commentaires sont fermés.