Modern technology gives us many things.

Chantage: Un acteur de la série “Dinama Nekh” photographiait des filles nues pour un casting

Deux individus, A. T. Cissé et M. Sow ont été déférés par les limiers de la police de Pikine au parquet de Dakar pour chantage, escroquerie…

A. T. Cissé est un Dj qui a un passé pénal assez chargé s’est déjà attiré la glaive judiciaire en 1994 pour des faits de moeurs. Son présumé acolyte, M. Sow, acteur en herbe a fait montre de son talent dans la série “Dinama Nekh”. A l’origine de leur mésaventure, une plainte déposée au commissariat de Pikine ^par les responsables de la radio “Oxyjeune” où le Dj a eu à effectuer un stage.

Le duo qui avait en tête une idée des plus vicieuses qui visait à attirer de belles filles pour des parties d’intimité a convenu d’une trouvaille ingénieuse: le deal est simple. Créer une page Facebook sur laquelle ils publient l’annonce d’un d’un téléfilm qui allait bientôt démarrer et faire croire que le scénario est déjà ficelé, qu’il ne restait plus que le casting pour recruter des actrices en herbe. Ladite page est assaillie par des filles issues de la proche banlieue et même des quartiers huppés de Dakar.

Hélas, elles étaient loin de s’imaginer que tout ceci n’était qu’une grosse arnaque fruit de l’imagination des deux “réalisateurs”. D’ailleurs, il n’y a jamais eu de scénario, mais bien d’un casting dans les locaux de la radio “Oxyjeune” à l’insu des responsables. Là, les filles vont être poussées à se déhancher habillées et, par la suite, en tenue d’Eve. Les “réalisateurs” en ont profité pour les immortaliser dans des positions très suggestives. Les photos prises seront, par la suite, utilisées comme moyens de chantage contre ces demoiselles. Certaines sont , ainsi, soumises à un chantage pour des parties de jambes en l’air.

Mis au parfum de ces faits et ne pouvant cautionner de tels actes, les responsables de ladite radio ont mis en place un comité de crise avant que le directeur ne saisisse les limiers du commissariat de pikine d’une plainte. Au terme de leur garde à vue, A. T. Cissé et M. Sow ont été déférés le 03 janvier au parquet de Dakar, informent nos confrères de l’Observateur qui ajoutent que qu’il ont fait l’objet d’un retour de parquet et mis à la disposition des hommes du commissaire Adramé Sarr de Pikine où ils ont passé la nuit. Ils seront reconduits devant le procureur aujourd’hui, précisent nos confrères.

Les commentaires sont fermés.