Modern technology gives us many things.

Cet étonnant point commun entre le café et le cannabis

0

Le café n’a pas seulement le pouvoir de nous maintenir éveillés et de nous rendre plus énergiques. Selon une nouvelle étude, le café aurait un impact bien plus profond sur notre corps.

Qui, après avoir bu un bon café le matin, n’a pas connu cette sensation d’être en forme, prêt à affronter la journée? Selon une nouvelle étude, le café a un impact sur notre corps bien plus puissant que ce nous avions imaginé jusqu’à présent.

C’est en Finlande que des chercheurs ont étudié les effets du café sur 47 personnes. Ils leur ont demandé de ne pas prendre de café pendant un mois, de consommer quatre tasses par jour le mois suivant et puis huit par jour pendant le troisième mois. Ils ont ensuite analysé les altérations de certains composants chimiques présents dans le sang. Ils ont été surpris de découvrir que le café pouvait altérer jusqu’à 115 substances chimiques de notre métabolisme. Pour être plus précis, ils ont noté que les métabolites du système endocannabinoïde – le même qui interagit avec le cannabis – diminuent après la consommation de café, surtout après en avoir pris beaucoup, comme huit tasses par jour.

Mais qu’est-ce que cela signifie? Chez les humains, il y a des neurotransmetteurs lipides, les endocannabinoïdes, qui ont la capacité de se lier aux récepteurs des cannabinoïdes. Il se produit la même chose lorsque ces neurotransmetteurs interagissent avec les phytocannabinoïdes, une famille de composés chimiques présents dans le cannabis. La combinaison de ces médiateurs lipidiques avec leurs récepteurs, la succession de mécanismes connexes de synthèse, le transport et la dégradation constituent le système endocannabinoïde. Celui-ci régule différentes fonctions de notre corps qui nous permettent de gérer le stress, comme le sommeil, l’appétit, l’immunité, etc. En présence de stress chronique, certains de ces endocannabinoïdes diminuent, en guise de défense. Les chercheurs ont observé que l’augmentation de la consommation de café en deux mois a provoqué une diminution de ces substances: « Cela signifie que la consommation de café avait créé beaucoup de stress dans le corps et que celui-ci a été forcé de s’adapter » a déclaré Marilyn Cornelis, auteur de l’étude et professeur à la Northwestern University.

En un mot, le café est donc en mesure d’agir sur notre corps avec la même puissance que le cannabis, mais il a l’effet inverse. Il supprime les endocannabinoïdes tandis que la marijuana les renforce. Pour Marilyn Cornelis, il est donc préférable de ne pas fumer du cannabis et de boire du café en même temps, compte tenu de la puissance des deux substances.   L’étude doit encore être approfondie mais elle souligne les effets significatifs du café sur le corps, qui agissent comme une « drogue contemporaine ».

7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.