Modern technology gives us many things.

Beyoncé utilise ce mot inconnu et Internet devient fou

Beyoncé fait la couverture du nouveau numéro de Vogue US. Une couverture qui fait l’Histoire: c’est la première fois qu’un photographe noir a été engagé pour faire la Une en 126 ans d’existence du magazine. L’interview de la chanteuse, elle aussi, fait le buzz: elle emploie un terme que personne ne semblait connaître jusqu’ici.

Beyoncé explique qu’après avoir donné naissance à ses jumeaux en juillet 2017, elle a dû accepter “ce que [son] corps voulait être”.

“Après six mois, j’ai commencé à me préparer pour Coachella. Je suis temporairement devenue vegan, j’ai arrêté le café, l’alcool, les boissons fruitées. J’ai été patiente et j’ai profité de mes courbes. Mes enfants et mon mari aussi.” Elle ne peut que faire avec ses bras, ses épaules, ses seins et ses cuisses “plus remplis” qu’avant.

“J’ai un petit ventre de maman et je ne suis pas pressée de m’en débarrasser. Quand je serai prête pour ravoir un six-pack, je travaillerai comme une bête pour l’obtenir. Mais à ce jour, mon petit FUPA et moi avons l’impression que nous sommes ce que nous sommes censés être.”

Internet s’interroge sur le terme utilisé: FUPA. Il s’agit en fait d’un acronyme designant Fat Upper Pussy Area, soit la graisse qu’on a au-dessus du pubis. Bref, la bedaine qu’il nous reste après un accouchement et qui s’installe à vie si on ne fait rien pour l’éliminer. Une fois le terme compris, tout le monde l’a applaudie pour cette déclaration positive sur le corps des femmes post-accouchement.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.