Modern technology gives us many things.

Etats-Unis: Une icône de «Playboy» jette son fils du 25e étage et se suicide

Désespérée à la suite d’un différend avec son ancien compagnon, l’ex-playmate a jeté son fils par la fenêtre avant de sauter dans le vide…

Une ancienne icône de Playboy et son fils de sept ans ont trouvé la mort dans des circonstances particulièrement dramatiques.

Vendredi 18 mai, Stepha­nie Adams, 47 ans, s’est en effet suicidée en sautant du 25e étage de sa chambre d’hôtel après avoir poussé son enfant dans le vide, rapporte le New York Post. Un différend entre l’ancienne playmate et son ex-compagnon au sujet de la garde du petit garçon serait à l’origine du drame.

Une bataille judiciaire pour la garde de l’enfant

son fils
Stéphanie Adams et son fils

Selon le témoignage d’un proche de la défunte, Stepha­nie Adams souhaitait amener son fils Vincent en vacances en Espagne, dans la demeure de son nouveau compa­gnon. Mais le père du petit garçon aurait fait jouer son droit de visite pour l’en empê­cher.

La maman, qui résidait à New York, s’était rendue à la Cour suprême de Manhattan en fin de semaine dernière, afin de négocier une fois de plus au sujet de la garde de son fils. Mais le tribunal l’a contrainte à céder le passe­port de l’enfant.

Déses­pé­rée, la maman aurait alors jeté son fils depuis le 25e étage de l’hô­tel Gotham, avant de le rejoindre. Les deux corps sans vie ont été découverts le lende­main matin par des employés de l’établissement. Le père serait « totalement en état de choc » après la mort de son fils, selon le témoignage de son avocat.

Les proches sous le choc

Selon l’un de ses amis, l’ancienne égérie de Hugh Hefner  était très proche de son fils, scola­risé à domicile. « C’est vrai­ment hallu­ci­nant. Elle était en adora­tion pour lui. Je ne peux pas imagi­ner qu’elle puisse faire ça. Elle était telle­ment proche de lui, elle ne l’au­rait même pas laissé aller à l’école. Elle était heureuse, elle n’était pas dépri­mée. Elle avait juste des objec­tifs irréa­li­sables », a-t-il déclaré au New York Post.

Ancienne icône du célèbre maga­zine de charme américain, Stephanie Adams avait notam­ment tenu le rôle de Miss Novembre dans la revue en 1992. Elle avait ensuite rejoint l’agence de mannequinat Elite Models, avant de se lancer dans la créa­tion de produits cosmé­tiques.

Les commentaires sont fermés.