Modern technology gives us many things.

Des ratons laveurs « zombies » dans l’Ohio

Les ratons laveurs sont normalement des créatures nocturnes et craintives, se déplaçant à quatre pattes. Sauf dans l’Etat américain de l’Ohio, où certains se comportent de façon étrange et menaçante, debout en plein jour, selon la police locale.

Ces deux dernières semaines, les agents de la ville de Youngstown ont répondu à une quinzaine d’appels d’habitants signalant des ratons laveurs ressemblant à des «zombies», ainsi que l’a rapporté la chaîne locale WKBN.

Ces témoignages s’accordent à décrire des mammifères adoptant une posture agressive, semblant avoir perdu leur peur des êtres humains. Ni le bruit ni les mouvements ne les font s’écarter.

« Il montrait ses crocs »
Ancien banquier s’adonnant à la photographie naturaliste, Robert Coggeshall a ainsi constaté juste devant sa maison le «comportement extrêmement bizarre» d’un raton laveur, qui a interrompu un moment de jeu qu’il partageait avec ses chiens.

«Il s’est dressé sur ses pattes de derrière, je n’avais vu auparavant un raton laveur agir ainsi, il montrait ses crocs, puis il est tombé en arrière dans un état quasi-comateux», a-t-il relaté à WKBN.

Une photo qu’il a prise de l’animal, debout, salivant et les babines retroussées sur ses longues canines, est devenue virale sur internet. Le retraité a été contacté des quatre coins des Etats-Unis.

Après avoir mis ses chiens à l’abri à l’intérieur, M. Coggeshall a tenté de chasser le raton laveur, en vain. «Il marchait là et n’arrêtait pas faire la même chose: se mettre sur ses pattes de derrière et montrer ses crocs».

L’animal a finalement été euthanasié, ainsi que d’autres dans les environs.

Les autorités chargées de la protection de l’environnement de l’Ohio ont écarté a priori l’hypothèse d’une épizootie locale de rage, en pensant plutôt à la maladie de Carré. Cette pathologie virale contagieuse affecte habituellement les canidés mais peut se propager à d’autres bêtes carnivores.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.