Modern technology gives us many things.

5eme Festival International Soninké: La culture Soninké à l’honneur

Après la Mauritanie et le Mali, le Sénégal accueille la cinquième édition du festival International Soninké (Fiso). Lors de la cérémonie d’ouverture organisée hier au stade Iba Mar Diop, le président de «Wagadu Jiida » , association fédératrice des associations de  Soninké du Sénégal, est revenu sur l’importance de ce festival  qui magnifie la culture Soninké: « nous avions relevé un défi celui d’organiser un festival et ce défi c’était celui d’organiser la communauté, les jeunes, les femmes, les sages et les chefs de village qui ont été les porteurs de ce festival pour faire en sorte que l’association qui ouvre pour la langue, la culture, les traditions, les patrimoines puissent accueillir les Soninkés du monde entier et faire valoir un empire luminaire », a soutenu Idrissa Diabira.

 

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la République. Ce qui n’a pas laissé indifférent Idrissa Diabira qui a apprécié à sa juste valeur cette marque de reconnaissance: « je vous exprime, au nom de l’association, au nom des Soninkés, notre reconnaissance infinie pour l’insigne marque de confiance que vous avez fait en acceptant de présider cette cérémonie d’ouverture », a-t-il dit.

Macky Sall qui a ouvert son discours en langue Soninké a salué cette initiative qui, selon lui, permet à la communauté Soninké d’affirmer sa culture sans complexe: « je suis très attaché à la diversité culturelle qui nous relie à notre tradition et nous enrichit mutuellement. La culture est l’âme du peuple, c’est le marqueur qui nous définit  et qui nous identifie en tant qu’individus et communautés, c’est ce qui demeure en l’homme lorsqu’il a tout oublié », a fait savoir le chef de l’Etat.

Dans son discours,  Macky Sall est revenu sur l’importance de cette initiative: «Le Festival International Soninké n’est pas juste une manifestation festive, il signifie bien plus. Il signifie bien plus; au-delà de la communion et des retrouvailles entre membres d’une même communauté, vous contribuez à la mise en oeuvre de l’agenda universel de l’UNESCO à commencer par la préservation de la langue maternelle », a soutenu le Président Sall.

Le Fiso de cette année a vu la participation de 12 délégations venues des pays comme le Mali, la Guinée, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire…, mais aussi de la Diaspora. Et durant 05 jours, la culture Soninké sera à l’honneur à Dakar et sa banlieue et toutes facettes de cette culture seront revisitées.

 

Les commentaires sont fermés.