Modern technology gives us many things.

Vladimir Poutine largement réélu pour un quatrième mandat

Vladimir Poutine a réussi un pari impossible à perdre : être réélu, en pleine crise avec l’Occident, président de Russie pour un quatrième mandat de six ans.

Le président russe, Vladimir Poutine a remporté une victoire écrasante le dimanche 18 mars et obtenu un quatrième mandat pour diriger la Fédération de Russie. D’après les chiffres de la commission électorale, il aurait obtenu 76,67% des voix après dépouillement de 99% des bulletins, contre 63,6 % en 2012. Une victoire perçue comme un signe de la « confiance » et de « l’espoir » des Russes, selon l’homme fort du Kremlin.

Le taux de participation s’élève à 67,4 %, en hausse de 2 points par rapport à l’élection présidentielle de 2012.

Le président Poutine était le grand favori pour gagner l’élection. Le communiste Pavel Groudinine et le nationaliste Vladimir Jirinovski se voient créditer respectivement d’environ 11 % et 6 % des suffrages. Les cinq suivants se partagent les miettes. Les résultats ont été aussitôt contestés par l’opposition qui a dénoncé des milliers de fraudes et d’irrégularités. Cependant, le leader de l’opposition, Alexei Navalny, s’est vu interdire de se présenter.

Reuters a rapporté que la Commission électorale centrale de la Russie a reconnu qu’il y avait des irrégularités, mais pas assez pour rendre les résultats globaux illégitimes. Les partisans de Poutine ont déclaré que le résultat était une justification de sa position ferme envers l’Occident.

« Je pense qu’aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, ils ont compris qu’ils ne pouvaient pas influencer nos élections », a déclaré à la télévision d’Etat Igor Morozov, membre de la chambre haute du parlement.« Nos citoyens comprennent dans quelle situation se trouve la Russie aujourd’hui. »

Le président réélu a fait une brève apparition, dans la soirée de dimanche, sur la place du Manège, près du Kremlin, pour célébrer les quatre ans de l’annexion de la Crimée. Il a brièvement remercié ses supporteurs. « Nous allons nous mettre au travail », leur a-t-il promis, avant de scander « Russie ! Russie ! »

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.