Modern technology gives us many things.

Trump aimerait bien une « armée de l’Espace »

Le président américain Donald Trump a fait savoir mardi qu’il aimerait bien créer une « armée de l’Espace » aux côtés de l’armée de Terre, de l’US Navy et de l’US Air Force, tout en faisant immédiatement douter du sérieux de sa proposition.

Après avoir combattu sur terre, en mer et, enfin, dans les airs, les humains devraient, dans un futur plus ou moins proche et dans une galaxie pas trop lointaine, (se) faire la guerre dans l’espace. Evidemment, ce n’est pas demain la veille que nos futurs croiseurs interstellaires paraderont dans l’infiniment grand, alors que nous ne sommes encore qu’au stade de la simple Tesla…

Qu’à cela ne tienne, la réalité finira bel et bien par dépasser la fiction imaginée par George Lucas et consorts. Du coup, Donald Trump, visionnaire s’il en est, veut anticiper les choses. En visite à la base aérienne de Miramar, dans la banlieue de San Diego (sud de la Californie), le président américain a évoqué l’idée de créer une « armée de l’Espace » aux côtés de l’armée de Terre, de l’US Navy et de l’US Air Force.

« Peut-être qu’on va le faire »
« J’en parlais l’autre jour parce que nous faisons un travail extraordinaire dans l’espace », a-t-il déclaré au cours d’un discours devant des soldats du corps des Marines. « J’ai dit peut-être qu’il nous faudrait une nouvelle armée, on l’appellerait l’armée de l’Espace », a lancé Trump avant de reconnaître qu’il n’était pas vraiment sérieux. « Mais ils m’ont dit: « quelle bonne idée » », a conclu le président américain en souriant. « Peut-être qu’on va le faire. »

L’idée d’une armée spatiale américaine date en réalité de plusieurs mois. La Chambre des représentants a même voté en juillet 2017 un texte prévoyant la création d’un « Corps de l’Espace » distinct, séparé de l’armée de l’Air qui gère actuellement les activités spatiales. Une proposition rejettée avec force par le ministre de la Défense Jim Mattis.

Un frein aux opérations spatiales, estime Jim Mattis
« À une époque où nous essayons de rassembler les fonctions de combat du ministère, je ne souhaite pas ajouter un service séparé qui, selon toutes probabilités, offrirait une approche plus étroite et même étriquée aux opérations spatiales », avait-il fait savoir aux élus, dans une lettre envoyée à un parlementaire opposé à la création de cette branche.

La cheffe de l’US Air Force, Heather Wilson, avait fait savoir qu’elle était elle aussi opposée à cette mesure, qui «nous ferait aller en réalité dans la mauvaise direction, nous ralentirait». L’armée américaine compte déjà quatre branches: terre, marine, air et corps expéditionnaire des Marines. Les opérations dans l’espace dépendent depuis les années 1950 de l’US Air Force.

© epa.
© photo news.
© photo news.
© afp.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.