Modern technology gives us many things.

Un groupe écologiste veut sculpter la tête du président Donald Trump dans la glace de l’Arctique

Voici une initiative face à laquelle le président américain Donald Trump risque très certainement de ne pas rester de glace. Et pour cause, une organisation écologiste finlandaise projette de réaliser, à même un glacier ou un iceberg de l’Arctique, une sculpture monumentale du visage du chef d’État, haute de près de 35 mètres. N’en déplaise au dirigeant, le but de l’association Melting Ice n’est pas d’honorer ses actions en faveur de l’environnement, pas plus que sa politique sur le climat, bien au contraire.

L’idée du groupe qui milite contre le changement climatique est en effet de démontrer au président Donald Trump que la situation est malheureusement bien réelle, contrairement à ce qu’affirme l’homme politique, pour qui le réchauffement mondial n’est qu’un vaste « canular ». « Des chutes de neige au Texas et en Louisiane, des températures glaciales records tout à travers le pays et au-delà. Le réchauffement global est un coûteux canular », relayait le président américain sur les réseaux sociaux dans un message posté début 2014.

Un « Mont Rushmore » arctique

Pour trancher la question, les responsables de l’organisation Melting Ice ont ainsi décidé de lancer projet « Trumpmore » – en référence aux sculptures monumentales du Mont Rushmore -, dont le slogan résume à lui-seul les ambitions des militants : « Construisons le plus grand monument de glace jamais bâti pour tester si le changement climatique est réel », indique la page d’accueil du site qui présente l’initiative. Qui la présente, certes, mais qui lance aussi un appel aux dons pour permettre à ce projet de se concrétiser.

Sculpter le visage du président Trump dans la glace d’un iceberg ou d’un glacier ne sera en effet pas une mince affaire, et nécessite la modique somme de 500/000 dollars, l’équivalent d’un peu plus de 416.000 euros. C’est à ce prix que les responsables de Melting Ice espèrent faire admettre au dirigeant américain la réalité de l’évolution climatique en cours, mais aussi faire prendre conscience au monde entier de l’ampleur du problème.

« Nous voulons construire le monument pour chacun d’entre nous, afin que nous puissions voir combien de temps la sculpture résiste avant de fondre », explique l’organisation dans un communiqué. « Souvent, les gens ne croient quelque chose que lorsqu’ils la voient de leurs propres yeux », souligne le président de l’association, Nicolas Prieto, qui poursuit : « Le réchauffement global est l’un des problèmes et des sujets les plus importants aujourd’hui. Il y a toujours des gens qui réfléchissent quant à la réalité ou non du problème ».

Un dirigeant incrédule face aux vérités scientifiques

Le consensus scientifique est pourtant quasi-total. L’ensemble des études publiées jusqu’à présent montre en effet que près de 97% des climatologues à travers le monde s’accorde à un même constat : les tendances au réchauffement climatique observées depuis plus d’un siècle sont bien réelles et très probablement liées aux activités humaines, comme l’expose un article factuel publié sur le site de l’agence spatiale américaine.

Incrédule face aux démonstrations scientifiques, le président américain Donald Trump pourrait sans doute l’être un peu moins face à l’inexorable fonte de son monumental visage de glace. C’est du moins ce qu’espère Melting Ice.

Genside

 

Les commentaires sont fermés.