Modern technology gives us many things.

Le tourisme africain à l’ère de la compétitivité numérique

Avec un taux de pénétration internet de 27% et plus de 300 millions d’utilisateurs web en 2016, l’Afrique se positionne désormais comme un acteur et non des moindres dans cette nouvelle époque que les experts qualifient de “mondialisation”. Jumia Travel, leader panafricain du voyage en ligne, vous plonge au cœur de cette Afrique qui se met au pas de l’économie numérique.

 

Le tourisme n’a jamais été considéré comme le pilier des économies africaines et ce pour de multiples raisons. Au cœur de la croissance économique du continent africain, il y a trois ressources: l’industrie, les services et l’agriculture qui ont pendant longtemps constitué le bouclier de la production dans ce continent de plus d’un milliard d’habitants. Avec un apport qui oscille entre 3% et 7% de contribution au PIB de l’ensemble du continent depuis au moins 10 ans, le tourisme peut être considéré comme une ressource secondaire et pas indispensable. Cependant, certains Etats ont réussi à tirer leurs épingles du jeu et se positionner comme de véritables destinations touristiques. On peut notamment classer les pays de l’Afrique de l’est comme le Kenya, la Tanzanie ou encore l’Ethiopie qui ont pu capitaliser grâce à un potentiel naturel impressionnant et surtout avec l’appui des nouvelles technologies de l’information et de la communication. L’Afrique est pourtant considéré comme une réserve touristique dotée d’un potentiel impressionnant avec une richesse naturelle, une diversité culturelle ou encore une beauté de ses paysages. Mais malgré toute cette richesse disponible, la région n’arrive toujours pas à s’aligner derrière les autres contrées comme l’Asie du sud.

 

Le web, un outil efficace

Si la promotion des destinations africaines s’est toujours faite à travers les canaux classiques de communication, désormais il va falloir compter avec le web, cet espace qui commence à prendre une place de choix. L’e-tourisme, c’est comme cela qu’il convient de nommer la promotion du tourisme à travers le canal d’internet. Les pays africains devraient profiter de ce taux de pénétration internet qui ne cesse de grimper, pour redéfinir les stratégies en matière de promotion du tourisme. Selon le dernier  rapport de Jumia Travel  sur le tourisme africain, la connectivité 4G est disponible dans plus de la moitié des pays africains, avec 72 réseaux LTE (Long-Term Evolution) dans 32 pays depuis mi-2016. Cependant, la tendance d’adoption est encore faible par rapport au reste du monde, avec seulement 20% de la population couverte. Toujours dans le même rapport, la plateforme de voyage signale que dans le but de connecter le monde à internet, Facebook a lancé l’initiative “Free Basics” en 2016, offrant ainsi un accès gratuit à internet à près de la moitié des pays africains

 

Même si le continent ne réussit pas encore à capitaliser avec cette avancée technologique, on note cependant quelques initiatives qui contribuent tant bien que mal à promouvoir le potentiel touristique de ce continent. C’est le cas par exemple de Visiter l’Afrique.com, une idée de la camerounaise Diane Audrey Ngako qui ambitionne de faire tourisme, une source importante pour les économies africaines.

Simon Mbelek

Les commentaires sont fermés.