Modern technology gives us many things.

Syrie, et encore une manip médiatique

syrieEncore une fois, la presse mondiale mainstream tente de nous bourrer le mou.

En ce 06/09/2013, il n’aura échappé à personne ayant un tant soit peu l’oeil ou l’oreille sur un média qu’une vidéo fait le buzz mondial.

Pas un journal, pas une radio, pas une télé, avec un unanimisme tellement beau qu’il ne peut qu’être suspect, n’a oublié de diffuser ou d’évoquer une “terrible” vidéo mise en ligne par un grand canard US et montrant l’exécution sommaire de soldats Syriens par des rebelles. Et bien sûr de titrer et de gloser à l’infini sur “la vidéo qui met en cause les rebelles”.

DE QUI SE MOQUE-T-ON ?????

Quelqu’un connaît-il une seule exécution belle et sereine ? Croit-on que la décapitation d’un condamné en France en 1980 ou d’un électrocuté à Dallas ou d’un type qui se prend une balle dans la nuque à Péquin soit quelque chose d’autre que répugnant ?

Pourquoi se complaire à nous montrer, en boucle cette vidéo quasi bisounours, et surtout commise par des natifs Syriens pour prétendument illuster le summum de la barbarie rebelle. Alors qu’on sait que ceux-ci, djihadistes, la plupart du temps étrangers, commettent des atrocités autrement plus ignobles ?

Pourquoi ne pas montrer les vidéos d’égorgements en direct de jeunes bidasses Syriens par des barbus hilares qu’on combattait hier encore en Afga ? Pourquoi ne pas montrer les villages libérés de la racaille islamiste par l’armée Syrienne avec les femmes et enfants violés, éventrés, égorgés, dont les intestins décorent les arbres comme des guirlandes. Il y aurai des centaines de vidéos plus immondes et répugnantes les unes que les autres pour illustrer contre quoi se battent les conscrits Syriens et que Hollande se propose d’aider.

Mais non, en summum de l’horreur, on nous montre une exécution quasi-judiciaire de Syriens sans visage par des Syriens, barbus, rudes, mais corrects au regard du contexte.

Alors pourquoi ?

La réponse est évidente : pour que le clampin moyen se dise “ben, y sont pas si méchants que ça ces barbus que les vilains anti-intervention nous dépeignent comme des monstres”, “ils sont pas si méchants et ils ne sont pas si étrangers”.

Au même moment, en ce moment même, les djihadistes internationaux sont en train de mettre à feu et à sang le Kurdistan Syrien, provoquant, outre des exactions inouïes, des flots encore grossis de réfugiés Syriens affolés. Mais ça, la presse mainstream s’en fout.

La presse se ridiculise encore une fois.

Sources : agoravox

Les commentaires sont fermés.