Le procureur du Roi de l’arrondissement judiciaire de Tournai-Mons, Christian Henry, a confirmé lundi soir la mort par égorgement du bourgmestre de Mouscron Alfred Gadenne, dont le corps sans vie a été retrouvé en soirée dans le cimetière de Luingne. Alfred Gadenne ouvrait et fermait chaque jour les portails du cimetière depuis plus de 15 ans. Un petit rituel que le Luingnois rendait à la population locale si chère à son coeur. Le corps d’Alfred Gadenne, assassiné lundi soir à Mouscron, a été autopsié dans la nuit à Mons. Un suspect appréhendé lundi soir sera entendu en fin de matinée par un juge d’instruction de Mons-Tournai. D’après No Télé, il s’agirait d’un jeune homme de 18 ans qui a agi par vengeance.

Le bourgmestre de Mouscron Alfred Gadenne a été retrouvé mort ce lundi soir dans le cimetière de Luingne, qui se trouve en face de chez lui, a confirmé le procureur du Roi de Tournai-Mons, Christian Henry.

Éléments troublants
« Je confirme que la victime a été égorgée et qu’il s’agit bien du bourgmestre de Mouscron. Je ne peux en dire plus pour l’instant », a déclaré à Belga vers 23h15 Christian Henry, le procureur du roi de l’arrondissement judiciaire de Tournai-Mons. Ce mardi matin, des premières informations filtraient sur les circonstances entourant l’arrivée de la police sur les lieux du drame. Selon la Rtbf, des éléments troublants ont frappé les forces de l’ordre à leur entrée dans le cimetière. Le suspect se trouvait à côté du corps d’Alfred Gadenne et semblait connaître l’identité de sa victime. « Cest le bourgmestre. Cela ne sert à rien, il est mort ».

Une vengeance?
Selon la télévision régionale Notélé, le suspect serait un jeune de 18 ans, Nathan D., domicilié à Luingne, la même localité que la victime. Il aurait agi par vengeance suite au suicide de son père en 2015 consécutif à son licenciement du service population de la ville de Mouscron où il était pompier volontaire. Un drame familial dont le suspect aurait tenu Alfred Gadenne responsable.

La dépouille du bourgmestre a été transférée dans la nuit vers un centre hospitalier de Mons où l’autopsie devait être pratiquée.  « C’est un examen médico-légal qui entre dans le cadre de la procédure. Cet examen a duré une heure. Pour le reste, le suspect qui a été interpellé hier soir dans le cimetière de Luingne doit être entendu ce matin par la police de Mouscron. On lui rappellera qu’il a le droit au silence. Dans le cadre de la loi Salduz, un avocat a été désigné et lui a été commis », déclarait vers 7h30 Christian Henry, procureur du roi de l’arrondissement judiciaire de Tournai-Mons.

Déclarations brèves
« En fin de matinée, je devrais être en possession du rapport d’audition de la police, dossier qui sera ensuite transmis à la juge d’instruction Mme Laloux. Après audition du suspect, en présence de son avocat, c’est elle qui décidera de l’inculpation. Pour l’instant, les déclarations du suspect sont très brèves. Pour la presse, la communication sera assurée ce midi ou en début d’après-midi à Tournai, soit par Jean-Bernard Cambier, procureur du roi de division, soit par Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai ».

Un appel reçu à 19h50
Lundi soir, le Procureur du roi a toutefois présenté un récapitulatif des faits, indiquant qu’à 19h50, le centre RINSIS des pompiers de Mons a reçu un appel téléphonique d’un inconnu qui signalait qu’une personne avait été tuée dans le cimetière de Luingne (Mouscron).

Un suspect arrêté dans le cimetière
« Très rapidement, la police de Mouscron s’est rendue sur les lieux. Un corps a été retrouvé sur place », a poursuivi le procureur. « Les policiers ont également interpellé une personne dans le cimetière. Celle-ci a reconnu être l’auteur de certains faits », a assuré M. Henry.

Le magistrat s’est rendu ce lundi soir sur les lieux du drame où les hommes de la police scientifique de la PJF de Tournai procèdent actuellement à des relevés. Alfred Gadenne, cdH, occupait le mayorat de Mouscron depuis 2006. Le dossier a été mis à l’instruction entre les mains de la juge d’instruction de Mons Mme Laloux.

7sur7.be

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here