Modern technology gives us many things.

Les SMS ignobles qui ont poussé son petit ami au suicide

Le procès de Michelle Carter, 20 ans, a débuté cette semaine dans le Massachusetts. La jeune femme est accusée d’avoir poussé son petit ami au suicide. Elle est accusé d’homicide involontaire. Conrad Roy était « un peu déprimé » selon sa mère. Il souffrait du récent divorce de ses parents. « Mais je pensais qu’il allait bien. » Le jeune homme avait 18 ans lorsqu’il est mort d’un emposonnement au monoxyde de carbone, dans sa voiture.

Michelle Carter a tout fait pour qu’il suicide. Des SMS effrayants – la police en a trouvé plus de 1000 – que la jeune fille a envoyé à son copain ont été dévoilés au procès. « Je pense que tes parents savent que tu vas mal. Je ne dis pas qu’ils veulent que tu passes à l’acte mais je pense qu’ils l’accepteront. Ils savent qu’il n’y a rien qu’ils puissent faire. (…) Tout le monde sera triste un moment et puis passera à autre chose. Ils ne tomberont pas en dépression. Je ne laisserai pas ça arriver. (…) Tu as tout ce dont tu as besoin. Tu ne peux pas te rater. Aujourd’hui c’est le grand jour. C’est maintenant ou jamais. »

Michelle continue: « Tu as déjà pris ta décision et si tu ne le fais pas, tu y penserais toute ta vie et tu seras misérable. Tu seras enfin heureux au paradis. Plus de douleurs. Plus de mauvaises pensée ni d’inquiétudes. Tu seras libre. C’est normal d’avoir peur, tu vas mourir.

« Tu dis toujours que tu vas le faire mais tu ne le fais jamais. Je veux juste être sûre qu’aujourd’hui, tu le feras », lui écrivait-elle encore le jour de sa mort. Ou encore « Il suffit de le faire. C’est indolore et rapide. » Conrad a appelé Michelle pour lui dire qu’il était sorti de la voiture parce qu’il avait peur et qu’il ne voulait pas abandonner sa famille. Elle lui a sommé de retourner à l’intérieur.

Selon les avocats de la famille du disparu, Carter voulait attirer la sympathie et l’attention des autres filles de l’école. « Elle voulait être la petite amie en deuil. » Selon le procureur, « elle a utilisé Conrad comme un pion dans son jeu malade de la vie et de la mort ».

© ap.
© ap.
7sur7.be

Les commentaires sont fermés.