Modern technology gives us many things.

Russie: mort mystérieuse du journaliste qui a écrit sur les morts en Syrie

Un journaliste d’investigation russe qui a écrit sur la mort de combattants russes en Syrie est mort après avoir chuté de son appartement au cinquième étage.

Maxim Borodin a été retrouvé gravement blessé par des voisins à Ekaterinbourg jeudi. Il a été transporté d’urgence dans un hôpital où il est finalement décédé dimanche. La cause de la chute reste un mystère et aucune note justifiant son suicide n’a été trouvée.

Cependant, un ami a révélé que Borodin avait dit que son appartement avait été entouré d’hommes suspects la veille. Vyacheslav Bashkov a déclaré que Borodine l’avait contacté à 5h00 du matin le mercredi 11 avril, affirmant qu’il y avait « quelqu’un avec une arme sur son balcon et des gens en tenue de camouflage et des masques sur le palier de l’escalier ».

Il lui a dit qu’il cherchait un avocat, avant d’ajouter plus tard qu’il avait tort et que les agents de sécurité participaient à une sorte d’exercice. Les autorités ont déclaré que la porte de son appartement avait été verrouillée de l’intérieur, indiquant que personne d’autre n’était entré ou n’avait quitté l’appartement.

Le rédacteur en chef de Novy Den, où Borodin a travaillé avant sa mort, a déclaré qu’elle ne pouvait pas exclure un crime, ajoutant qu’il n’y avait aucune raison pour lui de se suicider.

En mars, Borodin a écrit sur des corps que l’on croyait être des mercenaires livrés dans un village régional. Des milliers de mercenaires auraient été déployés en Syrie par une société de sous-traitance présumée financée par Yevgeny Prigozhin.

Prigozhin a été inculpé par les Etats-Unis en février pour des accusations selon lesquelles il aurait financé « l’usine de trolls » qui aurait tenté d’influencer l’élection présidentielle de 2016, rapporte Metro.co.uk.

L’OSCE, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, demande à la Russie une enquête rapide et approfondie.

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.