Modern technology gives us many things.

Des Russes organisaient des « cours de sexe » en Thaïlande

La police thaïlandaise a arrêté dans la nuit de dimanche à lundi un groupe de 10 Russes qui organisaient des cours de « formation sexuelle » pour leurs compatriotes dans la station balnéaire de Pattaya.

« En tout, 43 personnes participaient à ce séminaire. Mais seules 10 personnes – trois femmes, sept hommes – qui étaient les instructeurs ont été arrêtés pour avoir travaillé sans permis de travail », a expliqué à l’AFP Piyapong Ensarn de la police de Pattaya. « La direction de l’hôtel affirme que tout avait été réservé pour un séminaire mais qu’aucun détail sur le type de séminaires n’avait été donné », a-t-il ajouté, précisant que certains participants ont reconnu avoir payé 20.000 bahts (520 euros).

Sur des photos fournies par la police, on voit plusieurs personnes arborant un t-shirt avec l’inscription « Sex animator ».

Près de 150.000 prostituées
Pattaya, à deux heures de route au sud de Bangkok, fréquentée par de nombreux touristes russes, est connue pour être un haut lieu de la prostitution et du crime en Thaïlande. La ville est devenue un haut lieu de la prostitution il y a un demi-siècle quand les militaires américains ont commencé à y affluer pour tenter d’oublier les horreurs de la Guerre du Vietnam.

Un rapport de l’Onusida évaluait en 2014 à 140.000 le nombre des prostituées dans le pays. La seule Pattaya en compterait plusieurs dizaines de milliers, même si l’activité est illégale. Pourtant le pays continue à s’offusquer d’être vu comme un lieu de tourisme sexuel.

Le ministère des Affaires étrangères a transmis lundi une lettre de protestation officielle au gouvernement gambien après qu’un de ses ministres a suggéré aux touristes en quête de sexe de se rendre en Thaïlande plutôt que dans son pays. Des propos qui sont rapidement devenus viraux sur les réseaux sociaux thaïlandais.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.