Modern technology gives us many things.

Rixe entre “une centaine de migrants africains” à Calais

Une rixe opposant une centaine de migrants africains, des Erythréens face à des Ethiopiens, a fait samedi après-midi seize blessés, dont un grave, dans la zone industrielle de Calais, a-t-on appris auprès de la préfecture du Pas-de-Calais.

“Il y a un blessé léger mais l’intervention était toujours en cours”, vers 15H00, a indiqué le directeur de cabinet de la préfecture, Étienne Desplanques.  La police s’est déployée pour tenter de séparer les belligérants, a-t-il ajouté. Trois migrants, des Erythréens, ont été interpellés.

D’après Philippe Mignonet, maire adjoint de la ville de Calais chargé de la sécurité, les violences de samedi “ont fait une bonne vingtaine de blessés”.  Vendredi, des précédentes violences ont également eu lieu lors d’une distribution des repas, faisant neuf blessés légers, a indiqué M. Desplanques.

Selon Philippe Mignonet, les forces de l’ordre sont intervenues vendredi soir pour quatre rixes et ont fait usage d’une grande quantité de gaz lacrymogènes. “Depuis une douzaine d’heures, en terme de violences, c’est l’escalade”, a-t-il déclaré à l’AFP.

En octobre 2016, les autorités françaises avaient évacué à Calais la “Jungle”, un bidonville de 7.000 migrants rassemblés dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre toute proche. Aujourd’hui, plusieurs centaines de réfugiés vivent toujours à Calais et dans ses environs dans des conditions très précaires.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.