Modern technology gives us many things.

Pyongyang n’exclut pas un dialogue avec Washington

Une haut diplomate nord-coréen a déclaré samedi que son pays serait disposé à discuter avec les Etats-Unis « si les conditions s’y prêtent », selon l’agence sud-coréenne Yonhap.

Choe Son-Hui, cheffe du département Amérique du Nord au ministère nord-coréen des Affaires étrangères, a déclaré aux journalistes à l’aéroport de Pékin, où elle faisait escale avant de repartir pour Pyongyang, que son pays pourrait « avoir un dialogue, si les conditions s’y prêtent » avec le gouvernement du président américain Donald Trump.

Oslo
La diplomate venait d’Oslo, où elle a rencontré des universitaires et d’anciens responsables américains comme Thomas Pickering, ex-représentant des Etats-Unis aux Nations unies, et Robert Einhorn, ancien conseiller spécial au Département d’Etat pour la non-prolifération et le contrôle des armements, a précisé l’agence.

Tensions
Cette rencontre s’est tenue alors que les tensions sur la péninsule coréenne se sont atténuées en avril lorsque le nouveau test nucléaire nord-coréen qui était attendu n’a pas eu lieu.

Position américaine
Après avoir dans un premier temps menacé Pyongyang d’une intervention militaire, M. Trump avait déclaré récemment qu’il serait prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, lui aussi si les conditions s’y prêtaient.

7sur7

Les commentaires sont fermés.