Modern technology gives us many things.

Les propos de Trump sur Haïti et l’Afrique jugés « racistes » par l’ONU

L’Onu a jugé vendredi que les propos, rapportés par des médias, de Donald Trump à l’encontre de plusieurs nations africaines et de Haïti, qu’il a qualifiés de « pays de merde » lors d’une réunion à la Maison-Blanche, étaient « choquants », « honteux » et « racistes ».

« Si c’est confirmé, il s’agit de commentaires choquants et honteux de la part du président des Etats-Unis. Désolé, mais il n’y a pas d’autre mot que ‘racistes' », a déclaré le porte-parole du Haut-Commissariat de l’Onu aux droits de l’Homme, Rupert Colville, lors d’un point de presse à Genève.

« Pays de merde »
Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est emporté jeudi lors d’une réunion avec des parlementaires à la Maison Blanche, sur le sujet de l’immigration, pour évoquer un projet bipartisan proposant de limiter le regroupement familial et de restreindre l’accès à la loterie pour la carte verte. Selon des témoins dont les propos sont relayés par le Washington Post, il a qualifié plusieurs nations africaines, ainsi qu’Haïti, de « shithole countries », ce que l’on pourrait vulgairement traduire par « pays de merde ».

La Maison Blanche n’a pas nié que le président américain a tenu ces propos.

L’Union africaine (UA) a également fustigé vendredi Donald Trump pour ces commentaires et a rappelé, dans un communiqué, que beaucoup d’Africains « sont arrivés aux Etats-Unis comme esclaves ».

La porte-parole de l’Union, Ebba Kalondo, a décrit les Etats-Unis comme « un exemple global de la façon dont la migration a donné naissance à une nation bâtie sur des valeurs fortes de diversité et d’opportunités ». Dans son communiqué, elle déclare que l’UA va continuer à s’attaquer aux causes de la migration tout en luttant contre le racisme et la xénophobie.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.