Modern technology gives us many things.

Le Président Buhari dit pourquoi il veut briguer un second mandat

Le président Muhammadu Buhari a annoncé lundi sa candidature pour les élections présidentielles de 2019. Malam Garba Shehu, l’assistant spécial du président sur les médias et la publicité, a confirmé cette information dans un communiqué rendu publique.

Il a révélé que le président a fait connaître ses intentions lors d’une réunion à huis clos du Comité exécutif national du Congrès des partis progressistes (APC) à Abuja. Selon M. Malam Garba, le président Buhari a pris cette décision à la demande de la population nigériane.

S’exprimant lors de la réunion du parti, le président Buhari a déclaré:

« Je suis ravi de vous accueillir à cette réunion très importante qui concerne les affaires de notre parti et de notre pays. Je tiens à remercier spécifiquement les membres du Comité technique pour un travail bien fait dans les délais limités ».

« Cela est la preuve de votre engagement envers les idéaux de notre parti en vue de consolider et de positionner le parti pour continuer à fournir une bonne gouvernance dans l’intérêt général des Nigérians ».

« Compte tenu de l’état actuel du parti et sur la base du rapport soumis par le Comité technique, il est important de se concentrer sur la manière de faire avancer le parti en évitant les actions préjudiciables à l’intérêt du parti. Parce que que la politique est un jeu de nombres, nous ne devons pas être une maison divisée contre elle-même. Nous devons apprécier et accepter nos différences autant que la loi le permet ».

« Après avoir examiné le rapport, ma position est de veiller à ce que le parti emprunte le chemin de l’unité, de la légalité et de la cohésion et non de la division. Par conséquent, j’insiste sur le fait que nous devrions renforcer notre démocratie interne en organisant les congrès et la convention du parti lors desquels les membres du Comité exécutif national seraient élus. Cela mettra fin automatiquement aux affaires déposées par les membres qui demandent des ordonnances de la cour obligeant le parti à tenir ses congrès ».

« Je crois également que les dirigeants actuels devraient être libres de se présenter pour des postes électifs dans le parti s’ils le souhaitent, comme le permet la constitution de notre parti ».

« Toutefois, compte tenu de l’article 31 (1) (iii) de la Constitution de l’APC qui exige que tout officier en service désirant se représenter soit démis de ses fonctions 30 jours avant l’élection, je ne suis pas sûr de la capacité des agents à remplir cette condition.

« En conséquence, le parti peut envisager d’accorder des dérogations aux dirigeants des partis à tous les niveaux afin qu’ils ne soient pas privés de leur droit de participer aux élections s’ils le souhaitent, à condition que cela ne viole pas nos règles »

«  Tout comme le symbole de notre parti est « le balai », qui caractérise la force dans l’unité, tâchons de rester unis dans notre objectif. La victoire est assurée par la grâce de Dieu et, ensemble, nous devons continuer à assainir l’environnement politique du Nigeria ».

« Une fois de plus, je vous souhaite à tous la bienvenue à cette réunion avec l’espoir que, dans nos délibérations d’aujourd’hui, nous nous agirons sans rancœur et que nous défendrons le plus haut intérêt du parti et de la nation ».

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.