Modern technology gives us many things.

Poutine assure qu’il ne s’accroche pas au pouvoir

Le président russe Vladimir Poutine, quasiment assuré d’être réélu à la présidentielle du 18 mars pour un quatrième mandat, a déclaré samedi qu’il n’avait aucune intention de changer la Constitution pour rester au Kremlin au-delà de 2024.

“Je n’ai jamais changé la Constitution, je ne l’ai pas fait pour que cela m’arrange et je n’ai pas de telles intentions aujourd’hui”, a-t-il déclaré dans une interview à la télévision américaine NBC.

Le président russe était interrogé pour savoir s’il souhaitait suivre l’exemple du président chinois qui aspire à un mandat illimité.

Des critiques accusent Vladimir Poutine, élu pour la première fois président en 2000 et qui sollicite un quatrième mandat, de vouloir rester au pouvoir indéfiniment. Il s’est toujours targué d’avoir respecté la Constitution qui interdit d’effectuer plus de deux mandats présidentiels d’affilée.

Sujet propice aux “délires”
En 2008, Vladimir Poutine était devenu Premier ministre tout en maintenant son emprise sur le pouvoir, avec son protégé, Dmitri Medvedev, à la présidence. Il avait regagné le Kremlin en 2012, en dépit des manifestations organisées dans le pays par l’opposition.

Le président russe a balayé les hypothèses selon lesquelles il ne pouvait pas quitter le pouvoir car cela le mettrait en danger, déclarant avoir entendu “bien des délires à ce sujet”.

Vladimir Poutine a assuré que dès 2000 il avait pensé à un potentiel successeur. “Cela ne fait pas de mal d’y penser mais en fin de compte, c’est le peuple russe qui décidera”.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.