Modern technology gives us many things.

Le porte-parole du protégé de Trump se ridiculise en direct

Le porte-parole de Roy Moore, républicain conservateur vaincu à la surprise générale dans la nuit de mardi à mercredi aux élections sénatoriales en Alabama, a vécu un moment de solitude après avoir été recadré par le journaliste qui l’interviewait.

C’est ce qu’on appelle un grand moment de solitude. Ted Crockett fait depuis mardi soir le tour du web après son passage sur CNN au cours de la soirée électorale en Alabama. Le porte-parole du controversé Roy Moore était invité à argumenter les différents points de vue de son candidat et contrecarrer les différents accusations dont il a fait l’objet lors d’une campagne virulente.

“Jurer sur la Bible”
Acculé durant dix minutes, il a craqué au moment où Jack Trapper, son interlocuteur, est revenu sur la conviction du juge Moore qu’un musulman ne pouvait pas siéger au Congrès. Le présentateur a tenté de comprendre les raisons d’une telle affirmation.

“Vous devez jurer sur la Bible pour devenir un élu politique des États-Unis d’Amérique”, a répondu avec conviction Ted Crockett. “(Roy Moore) affirme qu’un musulman ne peut pas moralement jurer sur la Bible”, comme on peut le voir dans l’extrait posté par le HuffPost.

“Vous ne le saviez pas?”
Une assertion contestée par le journaliste selon qui “en réalité, il n’est pas obligatoire de jurer sur la Bible chrétienne, vous pouvez jurer sur ce que vous voulez. Je ne sais pas si vous le savez…Mais vous pouvez jurer sur la Torah”.

Assis sur ses convictions, le porte-parole du candidat républicain a contredit son interlocuteur et insisté en déclarant “avoir juré sur la Bible, comme je l’ai fait pour avoir été élu officiellement trois fois.”

“Joyeux Noël”
“Vous l’avez fait, j’en suis certain!, l’a coupé Jack Trapper. Mais il n’y a pas de loi pour vous obliger à le faire sur une Bible chrétienne”. Un argument qui a pris au dépourvu un Ted Crockett bouchée bée. “Vous ne le saviez pas?” a rajouté Trapper histoire de briser ce blanc gênant.

Après une dizaine de secondes, le porte-parole a tenté d’éviter le naufrage
en s’enfonçant davantage. “Je ne sais pas… Je sais que Donald Trump l’a fait quand il est devenu président”, laissant le présentateur lui répondre: “Parce qu’il est chrétien et l’a choisi.” “Joyeux Noël”, lui a alors souhaité Crockett avant de prendre congé.

Sodomie, avortement et matérialisme
Quelques heures plus tard, le candidat Roy Moore était annoncé vaincu à la surprise générale par le démocrate Doug Jones, une première depuis 1992 dans cet Etat du sud des Etats-Unis. Une victoire obtenue avec une courte avance (49,9% contre 48,4%), mais contestée par le controversé républicain, malgré un tweet de félicitations de Donald Trump adressé au vainqueur.

“Quand le vote est si serré, ce n’est pas terminé” a déclaré cet homme accusé de harcèlement sexuel, pédophilie et qui considère l’homosexualité illégale (voir l’interview de son porte-parole en intégralité ci-dessous).

Dans une vidéo postée sur Youtube, il a déclaré vouloir attendre la certification du secrétaire d’Etat et le compte des votes de l’armée et des bulletins provisionnels. Il en a profité pour revenir sur les thèmes chers à sa campagne où il a fustigé un pays qui a terni le rêve américain et dans lequel la sodomie, l’avortement et le matérialisme ont remplacé les valeurs des pères fondateurs: la vie, la liberté et la quête du bonheur.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.