Modern technology gives us many things.

Un photomontage met l’ambassadeur américain dans l’embarras

L’ambassade des Etats-Unis en Israël a pris ses distances mercredi avec un photomontage présenté la veille à l’ambassadeur David Friedman sur lequel les lieux saints musulmans de Jérusalem ont disparu au profit d’un temple juif.

M. Friedman a été photographié mardi, tout sourire, auprès d’un cliché aérien de Jérusalem qu’on lui présente, mais qui a été retouché. Sur l’image, le Dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa, sur l’ultra-sensible Esplanade des mosquées, ont disparu et ont laissé la place à une restitution d’un temple juif.

L’ambassade montre sa réprobation
Face au début de controverse, l’ambassade américaine a exprimé sa réprobation et indiqué que les faits s’étaient produits à l’insu du diplomate.

L’Esplanade
Le montage touche à une matière particulièrement volatile. L’Esplanade est le troisième lieu saint de l’islam, mais elle est également révérée par les juifs (sous le nom de Mont du temple) comme le site où s’élevait le temple détruit par les Romains en l’an 70.

Un droit de visite mais une interdiction de prier
Le sujet est d’autant plus brûlant que le site est à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville annexée par Israël, et se trouve au coeur du conflit israélo-palestinien. Pour des raisons historiques, il est sous la garde de la Jordanie, mais tous les accès en sont contrôlés par les forces israéliennes. Alors que le site est pour les musulmans un lieu de culte où vont prier des dizaines de milliers de fidèles chaque semaine, les juifs y ont seulement le droit de visite à des heures précises, mais y ont l’interdiction de prier.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.