Modern technology gives us many things.

“Pardonne-moi”: les derniers mots de Salman Abedi à sa mère

Avant de commettre son attentat à la suite du concert d’Ariana Grande à Manchester, le kamikaze a appelé sa mère pour lui parler une dernière fois.

Lundi dernier, 22 personnes sont décédées et 59 autres ont été blessées à la suite d’une explosion qui a eu lieu dans la salle Arena de Manchester. Salman Abedi, 22 ans, a fait exploser un “engin explosif improvisé” à la fin du concert d’Ariana Grande. Il était animé par “un désir de vengeance“, selon ses proches. Un de ses amis, également libyen, avait été tué à Manchester en 2016. Dans un communiqué publié mardi, l’EI a revendiqué cet attentat.

15 minutes avant le drame
Selon un porte-parole des autorités libyennes, Salman Abedi appelé sa maman quinze minutes avant de passer à l’action: “Pardonne-moi”, lui a-t-il dit. Un porte-parole du gouvernement britannique a fait savoir à Reuters que le frère du kamikaze avait des liens avec l’Etat islamique tandis que son père était un membre du Groupe islamique combattant libyen (Gicl). Les deux hommes été arrêtés à Tripoli ce mercredi, indique le Mirror.

Mensonge
Quatre jours avant l’attentat, Salman Abedi avait quitté la Libye pour rejoindre l’Angleterre. Il a alors menti à ses parents en leur disant qu’il allait faire un pèlerinage à la Mecque, comme le rapporte le Wall Street Journal.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.