Modern technology gives us many things.

Ouganda: un célèbre député du parti présidentiel assassiné

En Ouganda, Ibrahim Abiriga, célèbre député du parti présidentiel a été assassiné vendredi 8 juin. Figure charismatique de la vie politique, il était un proche du président Yoweri Museveni.

Ibrahim Abiriga, âgé de 62 ans, était député d’une circonscription du nord-ouest du pays.

C’était un ancien rebelle opposé à Museveni lors de ses premières années à la tête de l’Ouganda. Il est ensuite devenu l’un de ses plus fidèles alliés, au point d’être considéré comme « fanatique ».

Il était à la fois le symbole du Parlement et du parti présidentiel, le Mouvement pour la résistance nationale (MRN) dont il portait haut la couleur jaune. Il se pavanait dans Kampala dans des vêtements jaunes vifs ou encore dans une voiture Volkswagen Beetle, jaune elle aussi.

Il avait été l’un des fervents défenseurs d’une réforme constitutionnelle controversée qui a supprimé la limite d’âge de 75 ans pour devenir président. La réforme a été adoptée en décembre 2017 et permettrait à l’actuel président de se représenter à deux reprises.

Le président Yoweri Museveni a immédiatement réagi à l’annonce de sa mort évoquant un « meurtre insensé » et donnant comme instruction aux agences de sécurité de « retrouver très vite les tueurs ».

Selon la police, Ibrahim Abiriga a été assassiné par des « assaillants inconnus », sans plus de précisions. Les médias ougandais ont, de leur côté, rapporté que le député avait été abattu par des hommes à bord de motos.

Le modus opérandi est connu. Il a déjà été utilisé à plusieurs reprises pour assassiner des hauts responsables. Le dernier en date fut le porte-parole de la police ougandaise, abattu devant son domicile, par des hommes lourdement armés, installés à l’arrière de deux motos, en mars 2017.

Les commentaires sont fermés.