Modern technology gives us many things.

Le nouveau président catalan, Quim Torra, accusé de xénophobie

A peine élu, le nouveau président catalan, Quim Torra, est déjà pointé du doigt. La raison ? Des propos tenus dans le passé contre les Espagnols. Un discours jugé “dangereux” et “irresponsable” par SOS Racisme en Catalogne.

“Nous rejetons les propos que Monsieur Torra a tenus de façon répétée. Un discours dangereux, irresponsable et inacceptable, basé sur les préjugés”, a dénoncé l’association dans un communiqué.

SOS Racisme s’est déclaré “en alerte […] pour dénoncer et contre-argumenter les prises de position racistes qui, alliées aux pratiques discriminatoires et à un discours de haine, pourraient porter atteinte à la cohabitation et à la cohésion sociale” dans cette région de 7,5 millions d’habitants, dont la plupart parlent à la fois le catalan et l’espagnol.

Quim Torra, un éditeur de 55 ans, a été élu lundi président de Catalogne par le parlement régional, et a aussitôt promis de “construire un Etat indépendant, une république”.

Plusieurs de ses tweets anciens – qu’il a effacés depuis mais qui ont été exhumés par la presse espagnole- ainsi que des déclarations aux médias effectuées ces dernières années ont fait polémique, ses détracteurs l’accusant de xénophobie.

L’obs

Les commentaires sont fermés.