Modern technology gives us many things.

Moscou accuse Londres de pousser ses alliés à la « confrontation »

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé vendredi Londres de pousser ses alliés à une « confrontation » avec Moscou, après la décision de l’Union européenne de rappeler son ambassadeur en Russie en raison de l’affaire Skripal.

Les autorités britanniques « cherchent fiévreusement à forcer leurs alliés à prendre des mesures visant à la confrontation » avec Moscou après l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal en Grande-Bretagne, a déclaré M. Lavrov, cité par l’agence publique russe RIA Novosti depuis Hanoï.

Rappel de l’ambassadeur européen
Les partenaires européens du Royaume-Uni lui ont apporté un soutien unanime jeudi à Bruxelles, en accusant Moscou d’être « très probablement » derrière l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal en Angleterre, et décidé de rappeler l’ambassadeur de l’UE à Moscou.

Escalade diplomatique
Outre cette mesure, certains dirigeants européens envisagent d’expulser des diplomates russes ou de rappeler leur ambassadeur, a précisé à l’AFP un responsable européen. Londres a désigné Moscou comme responsable de cet empoisonnement, expulsé 23 diplomates russes de son territoire et annoncé le gel des relations bilatérales.

Représailles russes
La Russie, qui clame son innocence et accuse Londres de ne « pas vouloir entendre les réponses » de Moscou, a ordonné en représailles l’expulsion de diplomates britanniques et la fin des activités du British Council sur son territoire. « Nous ne voyons toujours pas de faits. Et leur absence fait penser que tout cela n’est qu’une provocation », a dénoncé M. Lavrov, en accusant Londres de prendre « le cap pour rendre la crise avec la Russie la plus profonde possible ».

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.