Modern technology gives us many things.

Des médias et des journalistes sanctionnés au Cameroun

Le Conseil national de la communication (CNC) camerounais, instance chargée de réguler la presse au Cameroun, a annoncé mardi soir une série de sanctions contre des médias et des journalistes.

La sanction la plus importante frappe Roger Tuile Tuile, directeur de publication de La Tribune de l’Est Economie, définitivement interdit d’exercer la profession de journaliste et de directeur de publication.

 

Le Conseil a jugé qu’il s’était rendu coupable d'”atteintes récurrentes à l’éthique et à la déontologie professionnelle” dans une série d’articles relatifs à la gestion de la caisse publique de sécurité sociale.

Le directeur du journal Le Devoir Libre, Harrys Robert Myntia Meka, a quant à lui été frappé d’une interdiction d’exercice pendant six mois pour avoir publié des informations “non fondées (…) imputant des malversations diverses” au directeur d’un projet hydroélectrique.

 

Une suspension de deux mois a aussi été prononcée contre Jean-Pierre Amougou Belinga en tant que directeur de la publication et les journalistes Ernest Obama Nana et Sidoine Leukoue Monkam de la télévision privée Vision 4.

La chaîne avait diffusé des propos et des images compromettantes d’un plaignant présenté nu à l’antenne.

Voa avec AFP

 

Les commentaires sont fermés.