Modern technology gives us many things.

Marine Le Pen lance un «emprunt patriotique» à 3 % pour financer la campagne du FN

Ni les banques françaises, ni les banques étrangères ne prêtent de l’argent au Front national, a affirmé la présidente du parti…

Marine Lepen a besoin de ses électeurs, avant la dernière ligne droite des législatives. La présidente du Front national a annoncé ce jeudi le lancement d’un « emprunt patriotique » à 3 % pour « demander » aux électeurs de « financer » la campagne législative du parti, qui assure que les banques lui refusent tout financement.

« Je vous indique que je lance aujourd’hui un site internet qui s’appelle l’Emprunt patriotique pour demander à l’ensemble de nos électeurs de nous prêter de l’argent pour pouvoir financer les élections législatives », a annoncé Marine Le Pen sur Europe 1.

 

Les banques « refusent de prêter » au FN

Ni les banques françaises, ni les banques étrangères ne prêtent de l’argent au Front national, a affirmé la présidente du parti : « A l’heure où je vous parle, aucune banque n’a souhaité nous prêter des fonds », a déploré Marine Le Pen.

Le principe du site « l’Emprunt patriotique » est de « recourir aux Français qui ont de l’épargne et qui souhaitent faire fonctionner la démocratie en prêtant au Front national pour ces élections législatives », a précisé l’eurodéputée FN.

La leader frontiste a regretté que les banques « refusent de prêter » au FN, « alors même qu’elles prêtent à tous les autres mouvements politiques ».

Le nom de l’initiative rappelle les emprunts nationaux de la Grande guerre (1914-1918). Le site internet Empruntpatriotique.fr est en ligne depuis jeudi matin.

Un nom de domaine déposé dès le mois de mars

Son nom de domaine a été déposé mi-mars par Paul-Alexandre Martin, gérant de la société E-Politic, et proche de Frédéric Chatillon, principal prestataire de services du FN renvoyé en correctionnelle dans l’enquête sur le financement des campagnes FN 2012 et accusé de sympathies néonazies.

Sur ce site internet, le FN vante le « taux particulièrement attractif de 3 % sur douze mois » qu’il « offre aux citoyens qui acceptent de nous prêter », pour un montant minimal de 1.500 euros, limite inférieure due « à des frais de traitement ».

 

De son côté, le FN prête aux candidats aux législatives qui le souhaitent à un taux de 5 % sur neuf mois pour financer les dépenses de campagne et notamment l’achat d’un kit de campagne de 5.500 EUR pour sa version de base comprenant les documents de la campagne officielle, un journal de campagne, la présence sur un site-portail internet et les frais d’expertise comptable.

« Chaque prêteur recevra une lettre de remerciements signée de la main de Marine Le Pen ainsi qu’un certificat nominatif témoignant de la reconnaissance du Front national », peut-on lire sur internet.

20minutes

Les commentaires sont fermés.