Modern technology gives us many things.

Pour Marine Le Pen, le harcèlement de rue est le produit de l’immigration

En marge de ses vœux à la presse ce lundi, Marine Le Pen s’est invitée dans le débat sur la violence faite aux femmes.

Ainsi, pour la présidente du Front national, le harcèlement de rue serait la conséquence directe de l’immigration, un sujet cher au parti d’extrême droite.

“Le harcèlement de rue est en immense majorité le fait de ressortissants de l’immigration qui importent une culture qui est une culture de non respect des femmes, de soumission des femmes et même l’expression, pour beaucoup, d’un mépris à l’égard de Françaises”, a déclaré MLP devant les journalistes ce lundi à Nanterre (Île-de-France).

En ce qui concerne la fameuse “liberté d’importuner” défendue par un collectif de 100 femmes la semaine passée, Marine Le Pen se montre nettement moins catégorique. Selon elle, il existe “des choses justes d’un côté comme de l’autre.”

“Le harcèlement est une réalité, surtout lorsqu’il s’exprime de la part de gens qui ont un pouvoir, notamment hiérarchique, mais c’est à la justice de s’occuper de cela”, a souligné la candidate malhereuse à la dernière élection présidentielle, laquelle s’est également dit “frappée par ces procès médiatiques qui laissent des coupables non condamnés.”

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.