Modern technology gives us many things.

Madagascar : Le trio de candidats contesté refuse de se retirer

Madagascar – Le 14 mai 2013 – Les trois principaux candidats à la présidentielle Malgache du 24 juillet prochain : Ravalomanana, Rajoelina et Ratsiraka, ont refusé dimanche, de retirer leurs candidatures comme réclamé par la SADC, la Communauté de développement de l’Afrique australe.

candidats madagascarL’ancien président Didier Ratsiraka, le président de la transition de Madagascar Andry Rajoelina et Lalao Ravalomanana, épouse de l’ex-président, ont refusé ce dimanche de retirer leurs candidatures aux élections présidentielles du 24 juillet prochain.

Le vendredi 10 mai dernier, la Communauté de développement de l’Afrique australe, SADC, qui joue le rôle de médiateur dans la crise Malgache avait demandé à ces trois principaux candidats de se retirer de la course au fauteuil présidentiel afin d’éviter les troubles dans un contexte de sortie de crise déjà tendu dans la grande île.

Cependant, le trio dont les candidatures sont considérées comme illégitimes aux yeux de la loi selon la SADC, ont catégoriquement refusé, d’obtempérer.

Pour Andry Rajoelina, président de la transition et actuel homme fort du pays, la décision de la Cour électorale spéciale (CES) ne saurait faire l’objet d’aucun recours. Du côté des partisans de Ravalomanana, on considère qu’un retrait de la candidature de l’ex-première dame donnerait le champ libre au camp Rajoelina. Quant à la mouvance Ratsiraka, elle qualifie cette décision de la SADC, d’ingérence dans les affaires Malgaches.

Pour l’heure la SADC n’a pas officiellement réagi à ce refus unilatéral des trois candidats contestés d’autant que ces recommandations n’étaient accompagnées d’aucune sanction.

C’est donc un nouveau bras de fer qui s’annonce, à quelques semaines d’une présidentielle considérée comme cruciale pour sortir la grandi île de cette crise politique qui dure depuis 2008.

 

Les commentaires sont fermés.