Modern technology gives us many things.

“Macron adore me prendre la main”: ce que Trump a pensé de son séjour en France

Une semaine après sa visite en France, Donald Trump a raconté au New York Times ce qu’il en avait pensé.

Dans un long entretien publié ce jeudi par le New York Times, Donald Trump est notamment revenu sur sa visite en France à l’occasion du défilé militaire du 14 juillet, qui commémorait cette année le centenaire de l’entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale.

Le président américain a brièvement raconté comment Emmanuel Macron l’avait invité. “Il m’a appelé et m’a dit: ‘J’aimerais vous avoir ici et vous honorer en France'”, a expliqué le président américain au New York Times. “Quand il m’a demandé, j’ai dit: ‘Vous êtes sûrs que c’est une bonne chose que j’aille à Paris? Je me suis retiré de l’Accord sur le climat la semaine dernière… C’est une bonne chose?’ Il a répondu: ‘Ils vous adorent en France'”.

Ce qu’il pense d’Emmanuel Macron
Quant à Donald Trump, il semble, lui, adorer son homologue français. “C’est un bon gars”, a-t-il lancé avant d’ajouter: “Il est intelligent. Fort. Il adore me prendre la main”. “Les gens ne réalisent pas à quel point il adore me prendre la main. Et c’est très bien, dans une certaine mesure”.

Donald Trump pense d’ailleurs qu’Emmanuel Macron “sera un président super pour la France”. “C’est une très bonne personne. Et un type fort, mais voyez-vous, il faut qu’il le soit”.

© afp.

Le défilé militaire
Le président américain a également été conquis par les cérémonies du 14 juillet, et plus particulièrement par le défilé militaire, qu’il a trouvé “top de chez top”. “C’était l’une des plus belles parades que j’ai jamais vues”.

“Il devait y avoir 200 avions au-dessus de nos têtes. Normalement vous avez deux avions et c’est tout, comme au Super Bowl”, “et peut-être 100.000 uniformes, divisions, groupes différents”, a détaillé Trump.

“Et vous savez ce qui était bien aussi? C’était limité. Vous savez, c’était deux heures, et le défilé s’est terminé. Ca n’a pas duré toute la journée. Ils ne sont pas devenus fous”.

Le président américain envisage d’ailleurs aujourd’hui d’organiser une parade similaire sur Pennsylvania Avenue, la célèbre artère reliant la Maison Blanche au Capitole, à Washington.

Le dîner à la Tour Eiffel
Enfin, Donald Trump a commenté le dîner qui s’est tenu au sommet de la Tour Eiffel, le 13 juillet. Selon lui, le célèbre monument “avait l’air de n’avoir jamais eu une plus grande célébration dans [son] histoire”. “Je veux dire, il y avait des milliers et des milliers de personnes qui avaient entendu dire que nous allions y dîner”.

© afp.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.