Modern technology gives us many things.

Qui est Maada Bio, l’ex-putschiste revenu par les urnes ?

A 53 ans, Julius Maada Bio est élu président de la Sierra Leone, après avoir dirigé le pays il y a plus de deux décennies, à la suite d’un coup d’Etat. L’ancien militaire revenu à la vie civile a obtenu 51,81% des suffrages, selon les résultats définitifs publiés mercredi.

L’ex-putschiste, brigadier à la retraite, est connu, selon ses proches, pour son franc-parler.

Julius Maada Bio a été déclaré vainqueur du second tour controversé qui l’opposait, le 24 mars, au candidat du parti au pouvoir, Samura Kamara.

L’ancien militaire vient donc d’obtenir son premier mandat en tant que civil.

Des excuses

Julius Maada Bio et d’autres jeunes soldats avaient installé à la tête du pays leur chef âgé de 25 ans, Valentine Strasser, le plus jeune chef d’État au monde de l’époque, avant de remettre le pouvoir à un civil.

Sa victoire annoncée mercredi au terme de la publication des résultats définitifs met fin à 10 ans de pouvoir de l’APC. Il va diriger l’un des pays les plus pauvres du monde, un pays qui regorge d’importants gisements de minéraux et de diamants.

Julius Maada Bio et son épouse, FatimaCopyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionJulius Maada Bio et son épouse, Fatima

Le nouveau président sierra-léonais, de confession catholique, marié à une musulmane et père de quatre enfants, va aussi conduire un pays qui se remet progressivement de la guerre civile des années 1991-2002.

Il aura, entre autres tâches, de relever une économie fragilisée par la corruption et les rivalités ethniques. Avec son épouse, Julius Maada Bio a lancé en 2014 une fondation pour venir en aide aux enfants défavorisés, aux femmes et aux jeunes.

Plusieurs fois, il a présenté des excuses publiques aux Sierra-Léonais pour son rôle dans la junte, ce qui semble avoir réhabilité son image et conduit à son élection.

Julius Maada Bio remporte un scrutin présidentiel marqué par un débat houleux et des violences sporadiques. Pendant la campagne électorale, il a accusé l’APC d’utiliser la police pour intimider ses militants, ce que les policiers ont démenti en faisant état d’une série d’attaques contre les candidats et les partisans des deux camps depuis le premier tour de l’élection.

Détournement

Sa victoire emporte toutefois l’adhésion des observateurs électoraux, qui déclarent être “satisfaits” du déroulement général du scrutin.

Julius Maada Bio s’est engagé à réviser les contrats miniers et à réduire les avantages fiscaux accordés aux compagnies étrangères opérant en Sierra Leone.

Il a promis d’instaurer une éducation primaire et secondaire gratuite pour tous les enfants sierra-léonais.

Son adversaire malheureux, Samura Kamara, visé par des accusations de corruption, lui impute le détournement de 18 millions de dollars US lors de son bref passage à la tête de l’Etat dans les années 90.

BBC Afrique

Les commentaires sont fermés.