Modern technology gives us many things.

L’ex vice-président sierra-léonais arrêté pour corruption

L’ex vice-président de la Sierra Leone, Victor Bockarie Foh, a été arrêté pour corruption, a confirmé jeudi le Comité anti-corruption (ACC) du pays.

Francis Ben Kaifala, le nouveau commissaire de l’organe anti-corruption, a déclaré jeudi à la presse dans la capitale Freetown que Foh a été arrêté en même temps que Minkailu Mansaray, un ancien ministre des Mines.

Foh et Mansaray qui ont travaillé pour le gouvernement d’Ernest Bai Koroma seraient impliqués dans un scandale de détournement de fonds destinés à aider les Musulmans démunis à effectuer leur hadj à La Mecque.

L’arrestation des deux personnalités de l’ex régime a eu lieu mardi dernier, un jour avant que le gouvernement ne publie un rapport explosif sur la situation financière du pays sous Koroma.

Mansary a été le chef du Comité du Hajj mis en place pour faciliter l’attribution du fonds aux pèlerins méritants. Foh était responsable de la supervision de la gestion des fonds estimés à 80.000 dollars.

Le comité de lutte contre la corruption (ACC), présidé par l’actuel ministre David Francis, a recommandé la création d’une commission d’enquête chargée d’enquêter sur tous les anciens responsables épinglés par le rapport.

Malgré ses nombreuses ressources minérales, la Sierra Leone est l’un des pays les plus pauvres du monde. Selon l’indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), publié en 2013, plus de 77,5% de la population sierra-léonaise est affectée la pauvreté multidimensionnelle.

Dans une interview exclusive accordée à l’Agence de presse africaine le 30 avril 2017 à Dakar, M. Bio, l’actuel président déplorait l’incapacité de la Sierra Leone à mettre en application ses lois visant à prévenir et à combattre la corruption.

Les commentaires sont fermés.