Modern technology gives us many things.

Le président iranien rejette le “nouvel accord” sur le nucléaire évoqué par Trump et Macron

Le “nouvel accord” sur le nucléaire iranien évoqué par Donald Trump et Emmanuel Macron a déjà du plomb dans l’aile. Quelques heures seulement après les déclarations des présidents américain et français, le président iranien, Hassan Rohani, a contesté la légimité d’un éventuel nouvel accord.

“Ensemble, avec un chef d’un pays européen, ils disent : ‘Nous voulons décider pour un accord conclu à sept.’ Pour quoi faire ? De quel droit ?”, a demandé Hassan Rohani, mercredi 25 avril, dans un discours à Tabriz (nord-ouest de l’Iran).

Trump traité de “commerçant”

Le président iranien a poursuivi en lançant des piques à Donald Trump, qui menace de dénoncer l’accord signé en juillet 2015 entre l’Iran, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Union européenne. “Vous n’avez aucune expérience en politique. Vous n’avez aucune expérience en droit. Vous n’avez aucune expérience en matière de traités internationaux. Comment un commerçant, un marchand, un constructeur d’immeubles, un constructeur de tours peut-il émettre des jugements sur les affaires internationales ?”, a martelé le président iranien.

Donald Trump, qui n’a pas mâché ses mots depuis son élection sur l’accord de Vienne, a donné aux signataires européens jusqu’au 12 mai pour “réparer les affreuses erreurs” de ce texte, faute de quoi il refuserait de prolonger l’assouplissement des sanctions américaines contre la république islamique.

Franceinfo

Les commentaires sont fermés.