Incident at Seven Sisters. General view of Finsbury Park Mosque in north London, near where one man has died, eight people taken to hospital and a person arrested after a van struck pedestrians. Picture date: Monday June 19th, 2017. Photo credit should read: Matt Crossick/ EMPICS Entertainment. URN:31745684 + PHOTO NEWS / PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ! only BELGIUM !

Un véhicule a foncé sur la foule près d’une mosquée du nord de Londres dans la nuit de dimanche à lundi, une attaque traitée comme un « acte terroriste ». Voici ce que l’on sait:

Un homme à bord d’une camionnette blanche fonce sur une foule de fidèles musulmans qui sortaient de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord de Londres, après une prière dans le cadre du ramadan, peu après minuit. L’assaillant est maîtrisé par des personnes sur place, immobilisé puis arrêté par la police, appelée juste après 00H20 (23H20 GMT).

Le maire de Londres Sadiq Khan dénonce immédiatement une « attaque terroriste » et la police traite l’attaque comme un « acte terroriste », précise la ministre de l’Intérieur Amber Rudd.

Le suspect

« Je veux tuer tous les musulmans », a crié un homme de 48 ans en précipitant sa camionnette sur des fidèles sortant de la mosquée de Finsbury Park dans le nord-est de Londres dans la nuit de dimanche à lundi, ont raconté des témoins.

La foule était en train de quitter la mosquée peu après minuit en ce mois de ramadan où beaucoup de fidèles se retrouvent pour prier le soir, après la rupture du jeûne, quand la camionnette blanche a foncé sur un groupe de personnes en train de secourir un autre qui s’était évanoui.

« La camionnette a soudainement tourné à gauche et a délibérément percuté des gens », a raconté Abdiqadir Warra à l’AFP. « Il s’est engagé dans une allée et il a roulé sur des gens. Il en a traîné certains sur plusieurs mètres », a-t-il ajouté. « L’un d’entre eux était sous la camionnette et les gens se sont rassemblés pour soulever le véhicule afin de sortir l’homme qui était en-dessous », a-t-il poursuivi.

Selon Khalid Amin, un autre témoin interrogé par la BBC, l’auteur des faits a crié: « Tous les musulmans, je veux tuer tous les musulmans ».

Le suspect neutralisé par les passants
Les passants ont réussi à l’immobiliser après qu’il eut essayé de fuir. « Les gens l’ont entouré » jusqu’à l’arrivée de la police qui l’a arrêté, selon M. Amin.

Selon la police, l’homme est âgé de 48 ans et aurait agi seul. Il a été conduit dans un hôpital pour subir une expertise psychologique.

Selon un autre témoin appelé Athman, le responsable de l’attaque a fait « des signes de victoire dans le fourgon de police, il était très content ».

Combien de victimes?

L’attaque a fait 10 blessés, dont 8 sont hospitalisés et 2 ont été traités sur place. Un homme qui était l’objet de soins sur place avant que l’attaque se produise est décédé et la police doit encore établir si ce décès est lié à l’attaque, selon Neil Basu, un responsable de l’anti-terrorisme. Toutes les victimes font partie de la communauté musulmane.

Le lieu:

La mosquée de Finsbury Park était connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu des militants islamistes de Londres qui venaient écouter les prêches enflammés d’Abou Hamza. Ce prêcheur d’origine égyptienne a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux Etats-Unis pour onze chefs d’inculpation liés à une prise d’otages et pour terrorisme.

La direction de la mosquée a depuis changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015. La mosquée a condamné cette « attaque terroriste haineuse » dans un communiqué.

Le contexte:

L’attaque intervient dans un contexte de redoublement des actes racistes. Selon le maire de Londres, les attaques contres les musulmans ont été multipliées par 5 depuis l’attentat du 3 juin et les incidents racistes ont augmenté de 40% dans Londres.

La Grande-Bretagne a été visée par 3 attentats revendiqués par le groupe Etat islamique (EI) ces trois derniers mois.

Dans la nuit du 3 au 4 juin, trois assaillants à bord d’une camionnette ont foncé sur la foule sur le London Bridge, puis poignardé plusieurs personnes à Borough Market, tuant 8 personnes, avant d’être abattus par la police.

Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide avait fait 22 morts et une centaine de blessés à la sortie d’un concert de la pop-star américaine Ariana Grande.

Le 22 mars, Khalid Masood, Britannique de 52 ans converti à l’islam et connu des services de police, avait fauché des piétons en lançant sa voiture de location sur le trottoir du pont de Westminster dans le centre de Londres, avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement, faisant 5 morts.

7sur7.be

PARTAGER