Modern technology gives us many things.

Laïcité: Macron sous le feu des critiques

En France, le président Macron provoque un tollé en déclarant devant des évêques qu’il veut “réparer” le lien entre l’Eglise et l’Etat.

“Un président de la République prétendant se désintéresser de l’Église et des catholiques manquerait à son devoir”, a-t-il déclaré.

Cette déclaration a suscité une vague de réactions indignées au sein de la classe politique française.

Le président Emmanuel Macron a provoqué une avalanche de réactions indignées en France, notamment à gauche, en déclarant vouloir “réparer” le lien “abîmé” entre l’Église et l’Etat dans un pays empreint du principe de laïcité.

Manuel Valls, ancien Premier ministre de François Hollande, qui a rallié Emmanuel Macron, a fait part de ses réserves.

“La laïcité c’est la France, et elle n’a qu’un seul fondement : la loi de 1905, celle de la séparation des Eglises et de l’Etat. La loi de 1905, toute la loi, rien que la loi.”

En France, le principe de laïcité est ancré depuis 1905 par une loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Jean Luc Mélenchon de la France Insoumise, a lui aussi critiqué les propos du président français.

“Monsieur le président, le lien avec les églises n’a pas été abimé ! Il a été rompu en 1905 ! Remettre en cause la séparation des églises et de l’État, c’est ouvrir la porte de la politique aux fondamentalistes de toutes les religions. C’est irresponsable.”

Alexis Corbière du même parti a abondé dans le même sens.

“Parole indigne d’un Président d’une République laique…Paroles irresponsables qui soufflent sur les braises de tous les communautarismes religieux. Et la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat ?”

Olivier Faure, nouveau patron du Parti socialiste français a lui aussi défendu la laïcité.

“La laïcité est notre joyau. Voilà ce qu’un président de la République devrait défendre.”

BBC Afrique

Les commentaires sont fermés.