Modern technology gives us many things.

Kim Jong-Un se rend en Corée du Sud avec sa propre toilette. La raison

Pour des raisons de sécurité, le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-Un a apporté sa propre toilette à la rencontre historique avec son homologue sud-coréen vendredi dernier.

Selon plusieurs sources, les excréments de Kim Jong-Un sont des données extrêmement protégés car ils sont révélateurs de l’état de santé de ce dernier et ne peuvent pas tomber dans les mains de n’importe qui.

« Plutôt que d’utiliser des toilettes publiques, le dirigeant nord-coréen a une toilette personnelle qu’il emporte avec lui quand il voyage », a déclaré Lee Yun-keol, un ancien membre de la garde rapproché de Kim Jong-Un

« Les excréments du dirigeant contiennent des informations sur son état de santé donc on ne peut pas les laisser trainer », a-t-il ajouté.

D’après des informations de Daily Nk, relayées par le Washington Post, le président Kim disposerait même d’un pot dans son véhicule officiel.

Kim Yong-Un reste très discret sur son état de santé, mais les rumeurs circulent qu’il souffrirait de problèmes médicales.

Fox News rapporte qu’il souffrirait de la goutte, du diabète, de l’hypertension artérielle et des problèmes psychologiques.

Utiliser les excréments d’un dirigeant pour obtenir des informations sur sa santé datent d’aussi loin que le 19e siècle.

Dans les années 1980, la CIA cherchait à obtenir un échantillon des excréments de Mikhaïl Gorbatchev afin de déterminer la santé de l’ancien chef soviétique, rapportait Ellensburg Daily Record en décembre 1987.

L’agence d’espionnage britannique M16 a tenté le même stratagème lors de la visite de Gorbatchev à Londres. Mais il est resté dans une auberge avec son WC personnel.

La CIA a également obtenu les excréments de Nikita Khrouchtchev, qui dirigeait l’Union soviétique au plus fort de la guerre froide, lors de sa visite aux États-Unis en 1959. Une analyse par des médecins de la CIA a révélé que Khrouchtchev était en excellente santé.

Joseph Staline aurait également espionné Mao Zedong, le communiste chinois qui a fondé le parti de la République populaire de Chine, en recueillant ses excréments en 1949 et en l’examinant soigneusement dans un laboratoire secret, a rapporté BBC News.

Mao utilisait involontairement des toilettes spéciales et ses excréments étaient gardés dans des boîtes secrètes.

Cette méthode était également utilisé pour déterminer les profils psychologiques de personnes.

Par exemple, si les médecins détectaient des niveaux élevés d’acide aminé Tryptophane, ils tiraient la conclusion que la personne est calme et ouverte.

 

Afrikmag

Les commentaires sont fermés.