Modern technology gives us many things.

Intempéries et géologie: une route commerciale s’effondre au Kenya

Les pluies qui s’abattent au Kenya ont des conséquences dramatiques en divers endroits du pays, notamment dans la vallée du Rift, où les plaques tectoniques ont créé des zones de faiblesses géologiques. Une fissure a été agrandie par les pluies ce qui a entraîné l’effondrement à deux reprise d’une route commerciale très fréquentée. RFI s’est rendue sur place.

La crevasse mesure jusqu’à 20 mètres de large et 15 mètres de profondeur, tel un grand coup d’épée dans la vallée du Rift. Ces derniers jours, les pluies ont érodé les bords et la route Narok-Mai Mahiu s’est effondrée à deux reprises. Patrick Lemaya était là. « Pendant les pluies, il y a des d’inondations. On travaillait de nuit, on est passé ici. L’eau était partout. Pendant la nuit, la route s’est effondrée. Ha ! C’était terrible, mon vieux, et j’ai eu très peur. C’est une voie stratégique, sa coupure entraîne beaucoup de pertes. »

La crevasse est un des stigmates d’un immense mouvement souterrain qui, dans 50 millions d’années, séparera une partie de l’Afrique de l’Est du reste du continent.

Des employés de Petro Construction dégagent le sable charrié par les inondations. Samson Kariuki explique que sa société a participé à la reconstruction de la route. « On déverse de la roche et du sable dans la crevasse. On a des compacteurs pour aplatir. Si c’est une urgence, on fait ça en une journée. Pour moi, il faudrait transformer la route en pont, pour laisser l’eau s’écouler. »

En attendant, les riverains doivent vivre avec la crevasse et s’adapter, tant bien que mal, comme Marc Thunge, éleveur. « Je dois changer de chemin. Mais les bêtes perturbent les cultures. C’est mon plus gros souci. Je ne veux pas aller sur la propriété de quelqu’un, car ça va créer des problèmes. »

L’homme ne croit pas si bien dire. Lorsque la route était effondrée, certaines fermes ont même fait payer ceux qui traversaient leurs champs.

RFI

Les commentaires sont fermés.