Modern technology gives us many things.

Guinée-Bissau : les sanctions de la CEDEAO tombent

Dans un communiqué publié mardi, l’institution ouest africaine a décrété des sanctions contre 19 personnalités bissau-guinéennes pour non-respect d’un accord de sortie de crise.

Ces sanctions prévoient une interdiction de voyager dans l’espace régional et le gel des comptes bancaires.

Sont concernés, 14 députés ainsi que 5 proches du président José Mario Vaz dont son fils, Emerson Vaz.

Cette sanction intervient après une mission effectuée la semaine dernière à Bissau par la CEDEAO.

L’institution a constaté que la désignation, le 30 janvier, d’un nouveau chef de gouvernement ne répond pas aux conditions de l’accord conclu à Conakry en octobre 2016.

Cet accord prévoit une procédure consensuelle pour choisir un Premier ministre devant rester en place jusqu’aux élections législatives de 2018.

La Guinée-Bissau traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015, par le président Vaz de son Premier ministre, Domingos Simoes Pereira.

BBC Afrique

Les commentaires sont fermés.