Modern technology gives us many things.

Belgique, le ministre de la justice veut interdire la vente de chargeurs d’armes lourdes

Il est aisé en Belgique de se procurer des chargeurs pour mitrailleuses dans des magasins d’armement. Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) veut mettre fin aux abus en la matière, rapporte De Tijd samedi.

Les chargeurs d’armes automatiques ou semi-automatiques de type kalachnikov sont en vente libre en Belgique. Khalid El Bakraoui, un des terroristes qui s’est fait exploser lors des attentats du 22 mars dans la station de métro Maelbeek, a de la sorte pu se procurer légalement 31 chargeurs.

Le ministre Geens compte désormais interdire la vente libre de ceux-ci. Pour cela, seuls deux mots doivent être ajoutés dans l’article 22 de la législation belge sur les armements. Cet article interdit les particuliers d’acheter des munitions sans permis, la précision « ou chargeurs » sera donc ajoutée.

« Le permis du port d’armes doit aussi correspondre au type de chargeur que vous souhaitez acheter. Avec un permis pour une arme de chasse, vous ne pouvez pas acheter un chargeur pour une arme à feu », souligne M. Geens.

Un rapport de la Commission sur la lutte contre le terrorisme à la Chambre établit que c’est un jeu d’enfant d’avoir accès illégalement à des armes. Depuis 2011, les parquets belges ont d’ailleurs vu les cas de trafic international d’armes via la Belgique presque tripler (+175 %), de 77 affaires en 2011 à 201 en 2015.

7sur7

Les commentaires sont fermés.