Modern technology gives us many things.

Fusillade dans un aéroport de Floride : ce que l’on sait du tireur

Un homme a ouvert le feu dans un aéroport de Floride vendredi soir, faisant au moins 5 morts. L’auteur présumé a été arrêté et identifié comme un ancien soldat américain.

Il était connu pour des problèmes psychiatriques. Esteban Santiago, auteur présumé de la fusillade qui a fait au moins cinq morts vendredi à l’aéroport de Fort Lauderdale, en Floride, s’est laissé interpeller sans se débattre après avoir vidé ses chargeurs de munitions. Cet homme de 26 ans est né en mars 1990 dans le NewJersey, au nord-est des Etats-Unis. Il aurait ensuite déménagé avec sa famille à Porto Rico, où son frère et sa mère vivraient toujours, indique NBC News.

En décembre 2007, celui que son frère Bryan décrit comme étant “pro-Amérique” rejoint la garde nationale de Porto Rico pour une durée de six ans, précise la chaîne d’information. D’avril 2010 à février 2011, Esteban Santiago combat en Irak, ajoute son frère. Selon les médias américains, plusieurs documents disponibles sur Internet confirment son engagement pour le pays.

Un service rythmé de violences en Alaska

En novembre 2014, le tireur présumé aurait ainsi rejoint l’Alaska pour servir, encore une fois, dans la garde nationale. Un service prenant fin mi-août 2016, pour des raisons encore inconnues. Pourtant, le témoignage de Bryan Santiago laisse penser que l’Alaska a marqué son frère. Selon lui, Esteban se battait souvent, accumulant par ailleurs les disputes avec sa petite amie. Cette dernière aurait ainsi confié à Bryan qu’il recevait un traitement psychologique à Anchorage, une ville au sud de cet Etat américain.

Le jeune homme, qui a confirmé qu’Esteban avait bien une arme de poing, a pourtant confié à NBC News “qu’il lui était impossible d’imaginer son frère se livrer à un tel crime”. Il a ajouté que ce dernier aurait pu être en proie à un “flash-back” de son expérience en tant que militaire, bien que l’auteur présumé de la fusillade n’aurait pas été diagnostiqué comme souffrant d’un état de stress post-traumatique après son expérience en Irak.

Un profil djihadiste ?

Sans nouvelles d’Esteban Santiago depuis plusieurs semaines, son frère a confié à NBC News que cela était inhabituel et avait poussé la famille à s’inquiéter, affirmant que “c’est une personne bien, spirituelle, une bonne personne”. Depuis la fusillade, de nombreuses informations sur le tireur présumé, non confirmées par les autorités locales, circulent sur les réseaux sociaux.

Certains assurent ainsi que le jeune homme de 26 ans aurait des antécédents de paranoïa, d’autres lui prêtant un profil djihadiste. Sur une photo partagée par de nombreux internautes (en bas à droite), l’homme avec une courte barbe, portant un keffieh kaki et levant l’index comme de nombreux djihadistes de l’Etat islamique, serait Esteban Santiago en 2007.

George Piro, un responsable du bureau du FBI de Miami, a raconté qu’un homme correspondant au signalement d’Esteban Santiago était entré en novembre dans un bureau du FBI à Anchorage (Alaska), assurant ne vouloir blesser personne. Préoccupés par son état mental et ses nombreux propos incohérents, les agents du FBI avaient conduit l’individu dans un hôpital psychiatrique.

Selon CBS, il avait alors affirmé aux autorités qu’il avait été forcé à travailler pour le groupe Etat islamique et que la CIA contrôlait son esprit pour l’obliger à regarder des vidéos de l’EI. Le site précise que le suspect déclarait entendre des voix.

Lci

Les commentaires sont fermés.