Modern technology gives us many things.

François Bozizé a discrètement quitté le Cameroun

biya bozizéL’ancien chef de l’Etat centrafricain, François Bozizé, renversé le 24 mars dernier par les rebelles de la Séléka et qui s’était réfugié depuis lors au Cameroun, a discrètement quitté dimanche soir la capitale de ce pays, Yaoundé, a-t-on appris de sources bien introduites.


Accompagné de son épouse et d’une escorte légère, il a embarqué sur un aéronef de la compagnie Kenya Airways en partance pour Nairobi.

Les officiels joints au téléphone se sont refusé à confirmer une mesure d’expulsion contre l’ex-homme fort de Bangui, aujourd’hui sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour «crimes contre l’humanité» lancé par le nouveau pouvoir de son pays.

Les autorités camerounaises semblent manifestement embarrassées par son cas, elles qui, au lendemain du putsch en RCA, s’étaient empressées de préciser que François Bozizé était «en transit» sur leur sol, «pour des raisons uniquement humanitaires».

Plus tard, après avoir été discrètement reçu en audience par le chef de l’Etat Paul Biya, il avait rendu publique sa «Déclaration de Yaoundé» dans laquelle il se présentait comme «le président démocratiquement élu de RCA».

Hébergé dans un premier temps dans un grand hôtel situé au cœur de la capitale camerounaise, François Bozizé avait ensuite été logé dans une villa du quartier Golf où, pendant quelques jours, il s’était répandu en déclarations vengeresses contre ses tombeurs dans les médias locaux.

Cette agitation, apprend-on, a amené ses hôtes à lui imposer la discrétion.

Les commentaires sont fermés.