Modern technology gives us many things.

“Quand les femmes portent des jeans déchirés, c’est notre devoir de les violer”

Les propos tenus par l’avocat Nabih al-Wahsh lors d’un débat télévisé ont provoqué un tollé en Égypte.

Convié sur le plateau de la chaîne égyptienne Al-Assema pour débattre d’un projet de loi sur la prostitution, Nabih al-Wahsh a créé un énorme malaise.Comme le rapporte Egypt Today, cet avocat égyptien a déclaré que violer une femme qui se promène dans la rue avec un jeans déchiré était “un devoir national”.

Un “appel flagrant au viol des femmes”
Maya Morsi, présidente du Conseil national pour les Femmes en Égypte, a condamné les propos de Nabih al-Wahsh, les qualifiant d'”appel flagrant au viol des femmes”. Sur Twitter, l’activiste Mona El-Tahawy s’est plaint contre “la télévision en Égypte” qui fait “la promotion de la culture du viol”.

Des propos qui passent mal. Dans un rapport de l’ONU publié en 2013, 99,3 % des femmes égyptiennes sondées affirmaient avoir déjà subi une forme de harcèlement.

7sur7.be

Les commentaires sont fermés.