Senior Fatah official Azzam al-Ahmad, center right, and Hamas' representative, Saleh al-Arouri, center left, sign a reconciliation agreement during a press conference at the Egyptian intelligence complex in Cairo, Egypt, Thursday, Oct. 12, 2017. Thursday's signing came after two days of negotiations in the Egyptian capital on the governing of the Gaza Strip as part of the most serious effort to date to end the 10 year rift between the rival Palestinian groups. (AP Photo/Nariman El-Mofty)

Les groupes rivaux palestiniens du Fatah et du Hamas ont signé jeudi au Caire un accord de réconciliation. Il est censé mettre fin à dix ans de dissensions dévastatrices, ont indiqué des sources proches des négociations.

Le chef de la délégation du Fatah, Azzam al-Ahmad, et le numéro deux officiel du Hamas, Salah al-Arouri, ont paraphé l’accord, ont précisé ces sources.

Le président Mahmoud Abbas a salué l’accord, y voyant « l’accord final pour mettre fin aux divisions ».

Les deux factions rivales palestiniennes se sont mises d’accord pour placer le poste-frontière de Rafah, donnant accès à la bande de Gaza à partir de l’Egypte, sous le contrôle d’une unité dirigée par la garde présidentielle de Mahmoud Abbas à compter du 1er novembre.

Le Fatah a précisé que le poste de Rafah doit être géré par la garde présidentielle palestinienne supervisée par la mission d’assistance frontalière de l’Union européenne (EUBAGE) qui opère à ce point de transit situé au sud de la bande de Gaza, à la frontière avec l’Egypte.

7sur7.be

PARTAGER